Ensemble Montréal suggère d’ouvrir le métro toute la nuit lors des week-ends d’été

Photo: Valérian Mazataud Archives Le Devoir

L’opposition à l’hôtel de ville de Montréal suggère que le métro soit ouvert toute la nuit pendant les fins de semaine de l’été afin de faciliter la vie des Montréalais et les touristes.

Les élus d’Ensemble Montréal présenteront une motion lors de la prochaine assemblée du conseil municipal du 15 avril prochain.

Le conseiller Benoît Langevin et le maire de l’arrondissement Saint-Laurent, Alan DeSousa, suggèrent que la Société de transport de Montréal (STM) lance un projet-pilote pour faire en sorte que le métro roule toute la nuit, entre le vendredi soir et le dimanche matin, et ce, pendant 13 semaines, entre la tenue du Grand Prix en juin et la fête du Travail.

Citant l’ouverture du métro de Montréal la nuit lors du Nouvel An et de l’événement Nuit blanche, M. DeSousa, avance que l’expérience pourrait être bénéfique.

« Les coûts sont minimes quand on considère les retombées positives », dit-il.

Dans le passé, la STM a maintes fois rejeté l’idée de faire rouler le métro la nuit sur une base régulière en invoquant la nécessité de faire l’entretien des trains et des tunnels du métro. Mais Alan DeSousa croit que ces travaux pourraient être effectués pendant les cinq autres nuits. Et selon lui, c’est au conseil municipal de se prononcer sur la question.

D’autres villes dans le monde, telles que New York, Chicago, Londres et Berlin, offrent, à divers degrés, un service de nuit dans le métro.

Si l’expérience est concluante à Montréal, le service de nuit du métro pourrait être étendu à d’autres périodes de l’année, croit Ensemble Montréal.

La mairesse Valérie Plante a reproché à l’opposition de manquer de rigueur en soumettant une motion « mal fignolée, mal attachée » qui ne comporte pas d’estimations de coûts. « L’opposition lance des idées non chiffrées et n’indique pas comment ça va se matérialiser », a-t-elle commenté. « L’opposition, qui était auparavant au pouvoir, a coupé dans la première année 25 millions $ dans la STM. Ils n’ont jamais investi en développement. »