Le boulevard Pie-IX en chantier pendant quatre ans pour le SRB

Annoncé il y a dix ans, le projet de SRB sur le boulevard Pie-IX a été reporté à quatre reprises.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Annoncé il y a dix ans, le projet de SRB sur le boulevard Pie-IX a été reporté à quatre reprises.

Les travaux d’aménagement du Service rapide par bus (SRB) du boulevard Pie-IX commenceront le 18 mars prochain. Ce chantier, qui s’échelonnera sur les quatre prochaines années, risque d’être pénible, tant pour les résidents des alentours que pour les automobilistes.

Le bureau de projet du SRB Pie-IX a présenté jeudi les détails des travaux visant la reconstruction complète de l’artère, entre la station de métro Pie-IX et le boulevard Saint-Martin, à Laval. La Ville en profitera pour mettre à niveau les conduites d’eau et d’égouts, remplacer le mobilier urbain et élargir les trottoirs.

Le chantier se déroulera en quatre phases. La première phase se déroulera de mars à décembre 2019 et les travaux seront concentrés sur le côté ouest de l’artère. Les trois voies en direction sud seront fermées. Les voies de la chaussée du côté est seront maintenues, mais comporteront deux voies vers le sud et une vers le nord.

« On peut penser que durant l’été, ce sera beaucoup moins fluide que ce ne l’est actuellement, mais on peut aussi penser qu’après une certaine période d’ajustement, les gens auront ajusté leurs habitudes », a expliqué Marc Dionne, directeur principal du bureau de projet SRB Pie-IX.

De mars à décembre 2020, le chantier se déplacera sur le côté est du boulevard. L’année 2021 sera consacrée à la construction du terre-plein central et des quinze stations sur le territoire montréalais.

Les travaux seront réalisés en tronçons afin de limiter les impacts pour les résidents. Ce chantier pourrait néanmoins être éprouvant à plusieurs égards. Les travaux se dérouleront de 7 h à 19 h, mais pourraient s’étirer jusqu’à 23 h, et même se poursuivre la fin de semaine en cas d’urgence.

Comme il ne restera qu’une seule voie vers le nord, les autobus emprunteront une déviation dans les rues environnantes, ce qui allongera le temps de parcours pour les usagers.

Piétons mieux protégés

Annoncé il y a dix ans, le projet de SRB a été reporté à quatre reprises. Cette voie réservée pour autobus de onze kilomètres comptera dix-sept stations. Le SRB devrait accueillir ses premiers passagers à l’automne 2022 et permettre 70 000 déplacements par jour alors que l’achalandage actuel est de 40 000 déplacements quotidiens.

Les autobus du SRB circuleront au centre de l’artère en site propre, mais ils rouleront dans le même sens que les voitures.

« Une quinzaine de mesures seront mises en place pour protéger les piétons. Entre autres, la chaussée sera colorée, les mouvements piétons seront canalisés sur des parcours sécurisés par des clôtures et on élargira les passages pour piétons à cinq mètres », a expliqué M. Dionne.

L’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) investit 394 millions dans ce projet alors que la Ville de Montréal prévoit d’y consacrer 131 millions, pour un total de 525 millions.

Les autobus de trois transporteurs circuleront dans l’axe du boulevard Pie-IX, soit ceux de la Société de transport de Montréal (STM), de la Société de transport de Laval (STL) et d’Exo. La loi impose toutefois que ces organisations se limitent à la desserte de leur propre territoire. À titre d’exemple, un autobus de la STL circulant vers le sud ne pourra faire monter des passagers à Montréal.

« Cette situation a l’air compliquée, mais elle ne le sera pas tant que ça. La principale offre de service sur Pie-IX sera la STM », a indiqué Anthony D’Alba, chargé de projets à l’ARTM.


Chantier du REM : des mesures d’atténuation de 192 millions

Québec mettra en place des mesures d’atténuation pour les usagers des trains de banlieue, qui verront le service partiellement interrompu pendant le chantier de construction du Réseau express métropolitain (REM).

À compter de janvier 2020, les trains de la ligne Mascouche s’arrêteront à la gare Ahuntsic alors que ceux de la ligne Deux-Montagnes termineront leur parcours à la gare Bois-Franc. En 2021, l’axe Deux-Montagnes sera hors service. Des autobus transporteront les passagers de la ligne de Mascouche à la station de métro Radisson (ligne verte) alors que les usagers de la ligne Deux-Montagnes seront conduits à la station Côte-Vertu (ligne orange).

Leur temps de déplacement sera cependant allongé.

Le plan de mesures d’atténuation pour l’ensemble du projet du REM coûtera 192 millions.