Des vélos Bixi dans tous les arrondissements d’ici 10 ans

L’an dernier, Bixi avait enregistré un record de 5,3 millions de déplacements, soit une hausse de 11,3% par rapport à l’année précédente.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’an dernier, Bixi avait enregistré un record de 5,3 millions de déplacements, soit une hausse de 11,3% par rapport à l’année précédente.

Les Bixi sont là pour rester. Montréal a conclu une entente de 10 ans avec Bixi-Montréal qui gère la flotte de vélos en libre-service. La Ville compte aussi étendre le service aux 19 arrondissements d’ici 2028.

L’an dernier, Bixi avait enregistré un record de 5,3 millions de déplacements, soit une hausse de 11,3 % par rapport à l’année précédente. Selon l’administration de Valérie Plante, le fait que Bixi fracasse des records d’achalandage chaque année témoigne de l’engouement des citoyens pour ce mode de transport.

La Ville avait annoncé l’an dernier son intention d’offrir le service dans cinq arrondissements supplémentaires en 2019, soit Lachine, Saint-Laurent, Montréal-Nord, Anjou et Saint-Léonard, avec l’ajout de 1000 vélos à la flotte. L’expansion se poursuivra au cours des prochaines années.

L’entente prévoit par ailleurs un financement de 4 millions $ par année à Bixi-Montréal.

Le service Bixi avait été lancé en 2009 par l’ex-maire Gérald Tremblay. En 2014, la Société de vélo en libre-service (SVLS) avait connu des moments difficiles et avait dû se placer sous la protection de la Loi sur la faillite. Sous l’administration de Denis Coderre, la Ville avait fait l’acquisition des actifs montréalais de Bixi et créé un OBNL pour gérer la saison 2014. C’est Marie Élaine Farley qui assure la présidence du conseil d’administration de l’OBNL depuis ce temps.