Une annonce pour l’est de Montréal vendredi

La semaine dernière, la mairesse Plante avait fait deux annonces critiquées par l’opposition.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne La semaine dernière, la mairesse Plante avait fait deux annonces critiquées par l’opposition.

À deux jours de l’élection partielle à la mairie de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, et la mairesse Valérie Plante feront une annonce commune, vendredi, au sujet de la revitalisation de l’est de Montréal.

Au cabinet de la mairesse, on assure que le moment choisi n’a rien à voir avec le scrutin de dimanche. Ce dossier fait partie des priorités du gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) et l’annonce est l’aboutissement d’un travail mené avec la ministre depuis plusieurs semaines, a indiqué jeudi le directeur des communications au bureau de la mairesse, Youssef Amane.

Et selon lui, il était difficile de trouver du temps libre dans l'emploi du temps des deux élues d’ici Noël.

La semaine dernière, la mairesse Plante avait fait deux annonces critiquées par l’opposition. La première, faite dans RDP-PAT, concernait la réfection du boulevard Gouin, alors que l’autre, qui portait sur le plan de son administration en matière d’immigration, s’est déroulée dans Saint-Michel, où une élection partielle doit aussi se tenir dimanche.

Un « adon »

Le parti d’opposition Ensemble Montréal avait d’ailleurs porté plainte auprès du Directeur général des élections du Québec (DGEQ), estimant que des ressources du cabinet de la mairesse avaient été utilisées à des fins partisanes.

La mairesse avait plutôt soutenu qu’il s’agissait d’un « adon ». « Ils ont été au pouvoir pendant quatre ans, ils n’ont rien fait pour le boulevard Gouin », avait-elle dit en rappelant que les investissements pour cette artère étaient prévus dans le Programme triennal d’immobilisations (PTI) depuis le début de 2018.

Quant à Saint-Michel, il s’agit de l’un des quartiers les plus multiculturels de Montréal, a rappelé son cabinet.

Ensemble Montréal a indiqué avoir signalé au DGEQ la tenue d’une conférence de presse touchant l’est de Montréal vendredi, estimant qu’il ne peut s’agir d’un hasard.

Loi électorale

Au bureau du DGEQ, on indique que les dossiers de plaintes sont tenus confidentiels. L’article 402 de la Loi électorale québécoise définit une dépense électorale comme une dépense faite pour favoriser ou défavoriser un candidat, diffuser ou combattre un programme ou une politique d’un candidat ou d’un parti. On rappelle toutefois que le « gouvernement doit continuer de gouverner ».

Le DGEQ n’a pas voulu se prononcer sur la nature des annonces faites par la mairesse ni indiquer si celles-ci pourraient conduire à des sanctions.

Dans RDP-PAT, la candidate de Projet Montréal et ex-directrice de cabinet de Chantal Rouleau, Caroline Bourgeois, affronte Manuel Guedes, d’Ensemble Montréal.

Dans Saint-Michel, Nadine Raymond, de Projet Montréal, et Josué Corvil, d’Ensemble Montréal, se disputent le poste de conseiller de ville.