Discours en anglais: Valérie Plante reconnaît son erreur

Lors de son allocution la veille, Valérie Plante n’a prononcé que quelques mots en français, au début et à la fin de sa prise de parole.
Photo: Graham Hughes Archives La Presse canadienne Lors de son allocution la veille, Valérie Plante n’a prononcé que quelques mots en français, au début et à la fin de sa prise de parole.

La mairesse Valérie Plante a admis avoir commis une erreur lorsqu’elle a prononcé un discours presque entièrement anglais mardi lors d’une annonce sur des investissements que feront à Montréal trois entreprises britanniques en intelligence artificielle.

« J’ai fait une erreur, assurément, en m’adressant aux gens qui étaient présents essentiellement en anglais », a-t-elle indiqué mercredi matin lors de la réunion hebdomadaire du comité exécutif.

« Comme mairesse, je fais à peu près une douzaine d’allocutions par semaine qui sont toutes en français et dans lesquelles il peut y avoir des segments en anglais lorsque le contexte le demande, a-t-elle poursuivi. Le français, c’est ma langue maternelle, c’est la langue de mon cœur. C’est une grande fierté de porter cette langue-là au sein de la plus grande métropole francophone en Amérique du Nord. »

La mairesse a soutenu être sortie de son texte « inspirée par le moment ». « Maintenant, je vais m’en tenir davantage à mon discours. Mais je comprends la sensibilité et je la reconnais », a-t-elle dit.

Lors de son allocution la veille, Valérie Plante n’a prononcé que quelques mots en français, au début et à la fin de sa prise de parole. Devant le tollé mardi, la mairesse a fait ses excuses sur son compte Twitter.