Le garage Bellechasse de la STM sera construit sous terre

Le projet comprend un bâtiment administratif en forme d’anneau avec une cour intérieure pour les employés, un bâtiment souterrain de trois étages et une plateforme végétalisée accessible au public.
Photo: Lemay Le projet comprend un bâtiment administratif en forme d’anneau avec une cour intérieure pour les employés, un bâtiment souterrain de trois étages et une plateforme végétalisée accessible au public.

Ayant pris bonne note des inquiétudes exprimées par des résidents de Rosemont–La Petite-Patrie, la Société de transport de Montréal (STM) a refait les plans du futur Centre de transport Bellechasse et propose maintenant un garage souterrain.

« Ce n’est pas une soucoupe volante », a fait remarquer le président du conseil d’administration de la STM, Philippe Schnobb, en dévoilant les premières images du futur garage. « Ce sera le premier centre de transport souterrain en Amérique du Nord », a-t-il dit.

Le concept initial, qui consistait en un garage étagé dans le quadrilatère des rues Bellechasse, Marmier et Saint-Dominique et l’avenue De Gaspé, n’avait pas été bien reçu par les résidents du secteur lorsqu’il avait été dévoilé à l’été 2017. « On s’est rendu compte qu’on n’avait pas l’acceptabilité sociale. On a retravaillé le projet. On a mis un peu de poésie dans ce que peut être un centre de transport », a expliqué Philippe Schnobb. « On a décidé d’y aller avec un peu d’innovation. »

« C’est un garage du XXIe siècle », a ajouté la mairesse Valérie Plante.

Espaces verts

Le bâtiment souterrain conçu par la firme d’architecture Lemay comportera trois étages : un pour les autobus, un pour les infrastructures électriques et le troisième pour les ateliers d’entretien. Ce dernier sera doté de plusieurs puits de lumière, assure la STM.

Un bâtiment administratif en forme d’anneau sera construit en surface et comportera une cour intérieure pour les employés. La STM a toutefois renoncé aux commerces qui avaient été prévus dans le précédent projet. « On a plutôt misé sur les espaces verts », a précisé M. Schnobb.

Les terrains libérés par la construction du garage en souterrain seront verdis et accessibles aux citoyens, a-t-il signalé.

Le projet, au coût de 254 millions de dollars, permettra d’accueillir une partie des 300 autobus supplémentaires commandés en début de mandat par l’administration Plante pour 2020. Il permettra aussi une requalification de cet ancien secteur industriel.

Enjeux de circulation

Le premier projet avait aussi suscité d’importantes inquiétudes quant à ses impacts sur la circulation environnante. Le va-et-vient de 500 autobus quotidiennement dans ce secteur faisait craindre pour la sécurité des piétons et des cyclistes.

Le nouveau concept maintient à 500 par jour le nombre d’autobus qui circuleront dans le secteur, mais Philippe Schnobb croit que l’absence de bâtiments à l’angle des rues De Gaspé et Bellechasse dégagera la vue et rendra le secteur plus sécuritaire.

De son côté, le maire de Rosemont–La Petite-Patrie, François Croteau, signale que le secteur Bellechasse/Saint-Laurent est l’axe cyclable le plus achalandé à Montréal. « La circulation des autobus va être canalisée sur moins d’axes », a-t-il dit.

Des études de circulation seront réalisées et des mesures de sécurisation seront mises en place, a-t-il indiqué. La Ville mènera aussi une consultation auprès des résidents du secteur à compter de janvier.

À terme, ce garage pourra recevoir des autobus 100 % électriques, a soutenu Philippe Schnobb.

Les travaux débuteront au printemps 2019 et le centre de transport devrait être inauguré en janvier 2022.

La construction de ce nouveau centre de transport était rendue nécessaire en raison de la vétusté du garage Saint-Denis, situé à proximité de la station de métro Rosemont, qui sera démoli.