Deux tours seront construites sur le site de l’ancien Spectrum

Les deux tours d’une cinquantaine d’étages comporteront 1500 unités résidentielles, dont le tiers seront offertes sur le marché locatif.
Photo: Devimco Immobilier Les deux tours d’une cinquantaine d’étages comporteront 1500 unités résidentielles, dont le tiers seront offertes sur le marché locatif.

Deux tours d’une cinquantaine d’étages seront érigées sur le site de l’ancien Spectrum, démoli en 2008. Elles comporteront 1500 unités résidentielles, dont le tiers seront offertes sur le marché locatif.

Les promoteurs présentent le Maestria comme un « projet phare » de 700 millions, le plus important à être réalisé dans le Quartier des spectacles. Situés sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues De Bleury et Jeanne-Mance, les deux immeubles de 51 et 53 étages auront une vue imprenable sur la Place des Festivals. Des terrasses sont d’ailleurs prévues au 25e étage et une passerelle reliera les deux tours.

Le terrain situé en plein coeur du Quartier des spectacles était vacant depuis la fermeture et la démolition du Spectrum il y a dix ans. Un projet mixte de commerces et de bureaux avait été évoqué à l’époque, mais il ne s’était jamais concrétisé en raison de la crise financière. Le Fonds immobilier de solidarité FTQ a finalement acheté le terrain en 2011.

Pour mener à bien le projet, le Fonds immobilier s’est associé au promoteur Devimco, qui a réalisé le Quartier DIX30 et mis en chantier le projet résidentiel du site de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants. Fiera Immobilier participe aussi à la réalisation du Maestria.

Le projet comportera 1000 appartements en copropriété et 500 unités locatives, de même que 512 espaces de stationnement intérieurs, une piscine intérieure semi-olympique ainsi qu’une piscine extérieure avec spa.

Les promoteurs indiquent avoir entrepris des discussions avec le Partenariat du Quartier des spectacles afin de prévoir des espaces à louer qui pourraient servir de studios d’enregistrement.

Ils ont également fait l’acquisition de la murale Changer le monde réalisée en 2010 par 1500 jeunes du Centre jeunesse de Montréal avec l’artiste Bernard Séguin-Poirier.

Les promoteurs, qui lancent leur projet en grande pompe jeudi, prennent-ils pour acquis que leurs deux tours pourront se réaliser? Au cabinet de Valérie Plante, on dit ignorer si le projet respecte l'encadrement réglementaire puisque celui-ci n'a même pas été présenté à l'arrondissement de Ville-Marie et que le Comité consultatif d'urbanisme (CCU) n'a pu l'analyser, a indiqué le directeur des communications du bureau de la mairesse, Youssef Amane.