Ensemble Montréal perd un élu

L'hôtel de ville de Montréal
Photo: Catherine Legault Le Devoir L'hôtel de ville de Montréal

Estimant ne pas avoir l’appui de sa formation politique, le conseiller municipal de Rivière-des-Prairies, Giovanni Rapanà, a décidé de quitter Ensemble Montréal pour siéger comme indépendant.

« Dernièrement, je me suis senti dans l’opposition dans mon propre parti. Je n’ai jamais eu d’appui aux dossiers que j’ai mis sur la table », a-t-il indiqué au Devoir. L’élu a cité l’aménagement de la voie réservée sur le boulevard Maurice-Duplessis, qui a suscité beaucoup de mécontentement chez les citoyens. Plusieurs d’entre eux ont reçu des constats d’infraction de 149 $. « Je dois d’abord représenter les intérêts des citoyens. […] Les citoyens sont enragés », a commenté l’élu.

L’élection de la mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Chantal Rouleau, comme députée de la Coalition avenir Québec (CAQ) le 1er octobre dernier rend nécessaire la tenue d’une élection partielle dans les prochaines semaines. M. Rapanà reconnaît avoir manifesté de l’intérêt pour ce poste, mais selon lui, il ne s’agit pas d’un élément « crucial » dans sa décision de quitter Ensemble Montréal.

Giovanni Rapanà n’entend pas se joindre à Projet Montréal, le parti de la mairesse Valérie Plante.

Ensemble Montréal a perdu plusieurs membres depuis les élections de novembre 2017. Trois élus, soit Jean-François Parenteau, Hadrien Parizeau et Marie-Josée Parent, se sont joints au comité exécutif de Valérie Plante. En août dernier, une conseillère d’arrondissement de Montréal-Nord, Renée-Chantal Belinga, a claqué la porte du parti. La semaine dernière, Chantal Rouleau et Frantz Benjamin, conseiller dans Saint-Michel, ont été élus avec la CAQ.

Au conseil municipal, Ensemble Montréal compte maintenant 18 élus, contre 33 pour Projet Montréal.