Un hommage fleuri à 21 femmes

L’hommage prendra la forme d’une dalle inclinée qui sera couverte de 21 espèces de plantes et de fleurs, une proposition de la firme Lemay, de SNC-Lavalin et de l’artiste Angela Silver.
Photo: Lemay L’hommage prendra la forme d’une dalle inclinée qui sera couverte de 21 espèces de plantes et de fleurs, une proposition de la firme Lemay, de SNC-Lavalin et de l’artiste Angela Silver.

Une dalle inclinée couverte de 21 espèces de plantes et fleurs, tel un bouquet pour les 21 femmes honorées à la place des Montréalaises, reliera à partir de 2022 le Vieux-Montréal au centre-ville. Dernière étape du projet de recouvrement de l’autoroute Ville-Marie dans le secteur du métro Champ-de-Mars, le réaménagement du site rendra inutile le tunnel piétonnier, qui sera détruit.

La Ville de Montréal a dévoilé jeudi l’équipe lauréate du concours international d’architecture lancé en juin 2017 pour donner vie au site bordé par les avenues de l’Hôtel-de-Ville et Viger Est et des rues Saint-Antoine et Sanguinet. La proposition de la firme Lemay, de SNC-Lavalin et de l’artiste visuelle Angela Silver s’est distinguée de celle des concurrents grâce notamment au concept de pré fleuri qui s’étendra sur un plan incliné et enjambera la bretelle autoroutière Saint-Antoine. Cette passerelle, qui entraînera la démolition du tunnel piétonnier Champ-de-Mars, aura l’avantage d’être accessible universellement.

D’une superficie de 1550 m2, la place publique rendra hommage à 21 femmes ayant marqué l’histoire de Montréal, parmi lesquelles Jeanne Mance, cofondatrice de Montréal, Marie-Josèphe Angélique, esclave noire condamnée à mort en 1734, Myra Cree, Autochtone d’origine mohawk, la hockeyeuse Agnès Vautier de même que les quatorze victimes de Polytechnique. Les noms de ces vingt et une femmes seront d’ailleurs gravés sur les marches construites dans une section de la place publique. Une forêt comportant des arbres des mêmes essences que ceux que l’on retrouve sur le mont Royal occupera la partie nord du site, le long de l’avenue Viger.

J’aimais bien comment la mémoire des femmes était intégrée dans le concept

 

« Cette proposition m’a particulièrement touchée parce que j’aimais bien comment la mémoire des femmes était intégrée dans le concept », a commenté Valérie Plante jeudi. La mairesse a dit avoir aussi aimé la créativité dont a fait preuve l’équipe pour recouvrir la bretelle Saint-Antoine.

La Ville a indiqué avoir reçu trente propositions d’aménagement à la suite du concours d’architecture, dont la moitié provenaient de l’étranger.

Legs du 375e

Les Montréalais devront être patients, car la nouvelle place ne sera pas inaugurée avant quatre ans. Après l’élaboration des plans et devis, le contrat de construction devra être octroyé. Les travaux devraient commencer en juillet 2020 pour se terminer en 2022.

Coût du projet

Le coût du projet s’élèvera à 62,4 millions, soit 12 millions de moins que le montant prévu initialement, une baisse attribuable aux modifications apportées aux critères de conception de la passerelle piétonne.

Rappelons que le ministère des Transports avait offert de recouvrir une section de 125 m de l’autoroute Ville-Marie, entre l’avenue de l’Hôtel-de-Ville et la rue Sanguinet, à titre de legs pour le 375e anniversaire de Montréal. Ces travaux s’étaient terminés à la fin de 2017 et la facture de 68 millions avait été assumée par le gouvernement du Québec.