Studio Ernest-Cormier: Montréal donne le feu vert à des procédures judiciaires

Propriétaire du studio Ernest-Cormier, Luc Lachapelle estime qu’il a le droit d’utiliser l’immeuble comme lieu de résidence. Une affiche de Clorinthe Perron, conjointe d’Ernest Cormier, orne l’un des murs de l’atelier.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Propriétaire du studio Ernest-Cormier, Luc Lachapelle estime qu’il a le droit d’utiliser l’immeuble comme lieu de résidence. Une affiche de Clorinthe Perron, conjointe d’Ernest Cormier, orne l’un des murs de l’atelier.

Joignant le geste à la parole, l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a donné le feu vert au Contentieux de la Ville de Montréal afin que des procédures judiciaires soient entreprises contre le propriétaire du studio Ernest-Cormier. L’administration...

La couverture de la COVID-19 et les 7 premiers articles sont gratuits.

Vous devez avoir un compte pour en profiter.

Créer un compte

?Déjà abonné? .