Des pistes cyclables seront aménagées sur l’avenue des Pins

Projet Montréal milite depuis longtemps pour sécuriser l’avenue des Pins, jugée dangereuse par le milieu cycliste.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Projet Montréal milite depuis longtemps pour sécuriser l’avenue des Pins, jugée dangereuse par le milieu cycliste.

Après l’avoir réclamé pendant des années lorsqu’il était dans l’opposition, Projet Montréal annoncera aujourd’hui l’aménagement de deux pistes cyclables unidirectionnelles et protégées sur un tronçon de l’avenue des Pins s’étendant entre l'avenue du Parc et l'avenue du Parc-La Fontaine, a appris Le Devoir. Pour ce faire, 130 places de stationnement seront retirées entre l'avenue du Parc et la rue Saint-Hubert.

« C’est un projet phare de l’année », a soutenu en entrevue la porte-parole du parti en matière d’enjeux piétons, de cyclisme et de verdissement, Marianne Giguère. L’administration Plante détaillera ce jeudi l’ensemble de sa très attendue vision vélo pour l’année en cours.

Dès 2019, des travaux d’aqueduc et d’égouts seront entamés sur ce tronçon de l’avenue des Pins situé sur le Plateau-Mont-Royal, ce qui sera l’occasion de lui refaire une beauté, indique l’élue.

En plus de l’aménagement de deux pistes cyclables unidirectionnelles qui seront protégées par un terre-plein bordé d’arbres, les trottoirs de l’avenue seront élargis.

« Actuellement, c’est un îlot de chaleur notoire du secteur et les trottoirs sont très étroits. On va changer la face de la rue et on va en faire un long couloir vert », déclare Marianne Giguère.

Afin de rejoindre la piste cyclable de la rue Berri et celle du parc La Fontaine, l’aménagement empruntera un court tronçon de la rue Roy, à l’est de la rue Saint-Denis.

D’ici le début des travaux, des mesures temporaires seront mises en place afin de sécuriser le secteur. Des bandes cyclables seront peintes de part et d’autre de la chaussée dans l’espace actuel des stationnements. Il ne s’agira pas de simples marquages au sol, insiste la conseillère municipale.

« Les pistes seront très larges, et il y aura une zone tampon pour protéger les cyclistes de la circulation ». Des sas seront également peints au sol à trois intersections.

Un projet attendu

Projet Montréal milite depuis longtemps pour sécuriser l’avenue des Pins, jugée dangereuse par le milieu cycliste. En septembre dernier, une cycliste y a été frappée mortellement par un autobus scolaire, à l’angle de l’avenue du Parc.

Au lendemain de ce tragique événement, le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, s’en était pris au maire de l’époque, Denis Coderre, qu’il accusait d’être personnellement intervenu pour bloquer un projet de piste cyclable dans ce secteur.

« On ne le fait pas parce qu’on veut faire un pied de nez à l’ancienne administration, explique Marianne Giguère. Le projet est nécessaire. Des données de la Direction de la santé publique de Montréal font état de 65 collisions impliquant des piétons ainsi que de 95 collisions impliquant des cyclistes sur ce tronçon en l’espace de 10 ans. »

Le projet, réalisé en deux phases, devrait être achevé en 2020, avance l’élue. Il est encore trop tôt pour en évaluer les coûts, dit-elle.

La Ville présentera jeudi les autres aménagements cyclables qu’elle compte réaliser d’ici l’an prochain.

« On peut s’attendre à moins de peinture au sol et à des pistes plus sécuritaires », indique Marianne Giguère.

***
Quelques précisions ont été apportées à ce texte après publication: les nouvelles pistes cyclables seront situées entre l'avenue du Parc et l'avenue du Parc-La Fontaine. Elles permettront de rejoindre la piste cyclable de la rue Berri et celle du parc La Fontaine. De plus, les 130 places de stationnements retirées le seront entre l'avenue du Parc et la rue Saint-Hubert.