Le blogueur Raïf Badawi nommé citoyen d’honneur de Montréal

Accusé d’avoir publié des écrits critiques, Raïf Badawi avait été condamné à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet en juin 2012.
Photo: Tobias Schwarz Archives Agence France-Presse Accusé d’avoir publié des écrits critiques, Raïf Badawi avait été condamné à 10 ans de prison et à 1000 coups de fouet en juin 2012.

La mairesse Valérie Plante a nommé lundi le blogueur saoudien Raïf Badawi citoyen d’honneur de la Ville de Montréal lors d’une cérémonie à l’hôtel de ville.

Il y a près de deux semaines, le parti d’opposition Ensemble Montréal avait pressé la mairesse d’accorder la citoyenneté honoraire au blogueur toujours incarcéré dans son pays. Une motion à cet effet a d’ailleurs été présentée à l’assemblée du conseil municipal de lundi.

Ensaf Haidar, l’épouse du blogueur, n’a pas participé à la cérémonie.

En 2015, le conseil municipal de Montréal avait adopté une motion d’appui à Raïf Badawi demandant l’intervention du gouvernement du Canada pour sa libération.

Raïf Badawi avait été condamné à 10 ans de prison et 1000 coups de fouet en juin 2012. Il était accusé d’avoir publié des écrits critiquant les dirigeants religieux de l’Arabie saoudite. Il a reçu 50 coups de fouet, mais les séances de flagellation ont par la suite été suspendues. De son côté, Ensaf Haidar demeure à Sherbrooke avec ses trois enfants.

En mars dernier, Mme Haidar avait prié le premier ministre Justin Trudeau d’intervenir personnellement dans le processus visant à ce que son mari obtienne la citoyenneté canadienne. Elle demandait également la citoyenneté honoraire pour Raïf Badawi, ce qu’a refusé jusqu’à maintenant le gouvernement libéral.