Montréal: l’opposition propose des consultations prébudgétaires

Photo: Catherine Legault Le Devoir

Quatre mois après l’adoption du budget de l’administration Plante, qui comportait des hausses de taxes dépassant le taux d’inflation, l’opposition à l’Hôtel de Ville suggère que les Montréalais soient consultés pour les prochains exercices financiers.

Montréal pourrait suivre l’exemple d’autres villes et ordres de gouvernement qui permettent aux citoyens de se prononcer sur les orientations budgétaires en amont, estime le chef de l’opposition, Lionel Perez, qui déposera une motion à cet effet lors de l’assemblée du conseil municipal du 28 mai prochain.

« Nous pensons que cette proposition est nécessaire, notamment avec le tollé qu’il y a eu lors du dernier budget. Le lien de confiance a été brisé entre la population et la mairesse, qui n’a pas respecté sa promesse de ne pas augmenter les taxes foncières au-delà du taux d’inflation », a expliqué M. Perez mercredi.

Ensemble Montréal croit que cette consultation pourrait être menée par la Commission des finances. M. Perez a d’ailleurs rappelé qu’en janvier dernier, cette commission avait recommandé à l’administration d’impliquer les maires des villes liées et ceux des arrondissements dans la préparation du budget.

Outre des séances de consultation, l’opposition propose la tenue d’un sondage en ligne pour que les citoyens puissent exprimer leurs idées et soumettre des recommandations. La commission devrait remettre son rapport au plus tard en septembre. « Ça donnerait assez de temps à l’administration pour incorporer des ajustements si elle le juge nécessaire. L’administration sera libre de prendre en compte les suggestions ou non », a fait valoir Lionel Perez.

Rappelons que dans son premier budget déposé en janvier dernier, l’administration Plante a imposé des hausses de taxes moyennes de 3,3 %. Le budget 2018 de la Ville de Montréal atteignait presque 5,5 milliards.