Hadrien Parizeau est expulsé de son parti

Hadrien Parizeau siège au comité exécutif depuis février à l’invitation de la mairesse Valérie Plante.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Hadrien Parizeau siège au comité exécutif depuis février à l’invitation de la mairesse Valérie Plante.

Expulsé de son parti par le chef d’Ensemble Montréal jeudi, le conseiller Hadrien Parizeau siégera comme indépendant jusqu’à la prochaine élection. Il s’explique mal la décision abrupte du chef de l’opposition de lui montrer la porte.

Hadrien Parizeau avait été élu le 5 novembre dernier comme conseiller dans le district de Saint-Sulpice avec l’Équipe Denis Coderre, devenue Ensemble Montréal après la défaite de l’ex-maire.

En février dernier, la mairesse Valérie Plante l’avait invité à siéger au comité exécutif pour s’occuper des dossiers de la jeunesse, des sports et des loisirs. Il était demeuré au sein d’Ensemble Montréal sans toutefois participer aux réunions du caucus.

M. Parizeau relate avoir reçu un appel du chef d’Ensemble Montréal, Lionel Perez, jeudi matin : « Ç’a été un appel excessivement court — une trentaine de secondes — pour me dire qu’il m’excluait du caucus et du parti politique. […] M. Perez fait aujourd’hui le choix de la partisanerie. Je trouve ça un peu triste. »

La mairesse étonnée

Lionel Perez soutient que sa décision n’est pas liée au fait qu’Hadrien Parizeau siège au comité exécutif et qu’il comprend l’obligation de celui-ci d’être solidaire de l’administration. Mais il est demeuré vague sur les raisons qui ont motivé sa décision.

« Au cours des deux derniers mois, j’ai eu la chance de parler régulièrement avec M. Parizeau », a-t-il dit. « À la suite de discussions et de rencontres, je peux constater qu’il n’y avait pas une véritable volonté de poursuivre cet engagement auprès d’Ensemble Montréal. Je pense qu’il vaut mieux éviter de faire semblant. »

M. Parizeau affirme qu’il n’a jamais eu de divergences avec Ensemble Montréal outre la fois où il a voté contre une motion de l’opposition sur le cannabis en décembre dernier.

De son côté, la mairesse Valérie Plante s’est étonnée du geste du chef de l’opposition. « À ce que je sache, il [Hadrien Parizeau] fait un excellent travail. En tout cas, moi, je suis très contente du travail qu’il fait au sein du comité exécutif. »

M. Parizeau, qui est le petit-fils de l’ancien premier ministre Jacques Parizeau, siégera désormais comme indépendant, et ce, jusqu’aux élections de novembre 2021.

« Je vais tenir ma parole parce que c’est important pour les citoyens de mon district. » Il affirme ne pas avoir été approché pour intégrer Projet Montréal.