Cathy Wong, première présidente du conseil municipal de Montréal

La nouvelle présidente du conseil municipal de Montréal, Cathy Wong
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La nouvelle présidente du conseil municipal de Montréal, Cathy Wong

Si Valérie Plante a nommé Cathy Wong à la présidence du conseil municipal de Montréal, c’est non seulement parce que celle-ci est une femme, mais aussi parce qu’il s’agit, selon la mairesse, de la meilleure personne pour occuper ce poste.
 

Cathy Wong devient ainsi la première présidente du conseil municipal de l’histoire de Montréal. Mais c’est aussi la première fois qu’un membre de l’opposition est nommé à ces fonctions.
 

« On a considéré d’autres personnes, mais ce que je voulais vraiment, c’est qu’on ait une première présidente. C’est un geste fort, c’est un message qu’on envoie et c’est ce que les Montréalais voulaient », a expliqué Valérie Plante vendredi midi. « Être membre de l’opposition n’était pas un prérequis. Je voulais travailler avec la meilleure personne pour le poste. »

Militante féministe, Mme Wong présidait le Conseil des Montréalaises avant de se lancer en politique en septembre dernier. Courtisée par les deux principaux partis, elle avait finalement accepté l’offre de Denis Coderre pour devenir candidate dans le district de Peter-McGill.

Même si elle vient tout juste d’être élue pour un premier mandat, elle soutient détenir l’expérience requise pour superviser les débats du conseil municipal et assumer les autres tâches liées à la fonction. « Ce n’est pas la première fois que je vais présider une assemblée. J’ai eu l’occasion d’en présider plusieurs dans le passé, que ce soit au Conseil des Montréalaises, dans divers organismes ou lors de simulations comme à Cité Elles MTL », a-t-elle indiqué.

Elle aura son baptême du feu dès lundi puisqu’une assemblée du conseil municipal est prévue. « Je suis persuadée que ça va bien se passer. Je ne serai pas la seule à vivre une première puisqu’il y a plusieurs nouveaux élus », a-t-elle signalé.

Cathy Wong devra quitter le caucus de l’Équipe Denis Coderre, mais elle demeurera membre de cette formation politique.

À titre de présidente du conseil municipal, Cathy Wong devra présider les assemblées et s’occuper des activités protocolaires de l’hôtel de ville. « Elle sera le visage des élus montréalais », a insisté Valérie Plante.

Rappelons que la mairesse avait auparavant souhaité accueillir Cathy Wong au sein de son comité exécutif, mais les négociations avaient échoué.

Le chef de l’opposition par intérim, Lionel Perez, perdra une membre de son caucus, mais selon lui, « c’est un gain pour Montréal ». « Je suis très fier de la nomination de Cathy Wong. C’est un moment historique. Je suis persuadé qu’elle accomplira ses tâches de façon remarquable », a-t-il dit.

5 commentaires
  • Solange Bolduc - Inscrite 24 novembre 2017 15 h 14

    Bravo Mme Cathy Wong !

    Un autre bravo à Valérie Plante !

  • Raymond Labelle - Abonné 24 novembre 2017 16 h 24

    Il s'agit bien de la même Cathy Wong...

    ... qui signait une chronique au Devoir?

    • Solange Bolduc - Inscrite 24 novembre 2017 20 h 01

      Et, je ne me dois de le signaler, j'étais loin d'être toujours d'accord avec elle, celle-ci étant abusivemement multiculiralisme, et surtout prêchant pour sa paroisse, sans toujours reconnaître la dimension québécoise, sans montrer de la sympathie à reconnaître sa dimension culturelle, encore son intelligence de peuple intelligent et fondanteur du Québec.

      On verra à l'usure si elle réconnaîtra l'un des peuples fondateurs du Canada, sans nier la nation Québécoise, et les ethnies qui sont venues s'ajouter!

      En jouant sur le multicultiralisme à outrance, Mme Valérie Plante risque de s'annuler elle-même, et cela pour servir son propre besoin de pouvoir ? Ce sera à voir pour le meilleur et pour le pire !

    • Solange Bolduc - Inscrite 24 novembre 2017 21 h 07

      Je n'étais pas toujours d'accord avec elle, loin de là, mais quand même !

  • Jeanne M. Rodrigue - Inscrite 25 novembre 2017 08 h 08

    Choix judicieux


    Je pense également qu’il faut surtout féliciter Mme Valérie Plante pour ce choix à la présidence du conseil municipal.

    L’actuelle mairesse a su se rapprocher intelligemment des meilleurs éléments de «l’Équipe Coderre» et ainsi se rapprocher des minorités dites «racisées» (terme cher à certains chroniqueurs du Devoir).

    Bien sûr, Mme Wong n’a vraiment pas eu de flair politique en choisissant le parti de l’ancien maire - d’allégeance libérale, ancien ministre sous Jean Chrétien - mais par contre, Mme Wong a un très bon bagage pour remplir cette fonction.

    Bravo et félicitations! Et bon vent pour les quatre prochaines années...