Élections municipales: Valérie Plante élue mairesse de Montréal

Valérie Plante célèbre sa victoire.
Photo: Photo: Pedro Ruiz Valérie Plante célèbre sa victoire.
La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, a été élue mairesse de Montréal dimanche soir.

Mme Plante a conservé tout au long de la soirée une avance de plusieurs points de pourcentage sur son adversaire Denis Coderre. À l'heure d'écrire ces lignes, elle menait avec 51,3 % des voix (177 800 votes) contre 45,7 % (158 600 voix) pour Denis Coderre. Ces résultats sont basés sur les résultats dépouillés de 3077 bureaux de vote sur 4138.
 

Lors d’un discours devant ses sympathisants au Théâtre Olympia à 22h30, Denis Coderre a annoncé qu’il quitterait la vie politique municipale. Le maire sortant a également affirmé avoir appelé Valérie Plante pour la « saluer » et pour « s’assurer d’effectuer une transition en bonne et due forme » avec son parti.

« Je peux vous dire que je pars la tête haute », a déclaré le politicien vétéran. « Oui, ça fait bien rire les caricaturistes, mais les cônes oranges étaient le symbole de la construction du Montréal de demain. »


À 21 h 35, Mme Plante a tweeté « Nous avons marqué l'histoire ». Elle devrait prendre la parole plus tard en soirée.
 


Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Des partisans de la candidate Valérie Plante étaient rassemblés au Théâtre Corona dimanche soir




Un sondage CROP réalisé pour le compte de Radio-Canada indiquait le 30 octobre dernier que Valérie Plante avait pris la tête dans les intentions de vote, mais cette avance projetée demeurait précaire.

Qui est Valérie Plante ?

Âgée de 43 ans

Mère de deux enfants

Originaire de Rouyn-Noranda, elle a quitté l’Abitibi à 19 ans pour s’installer à Montréal.

Après un baccalauréat en anthropologie et une maîtrise en muséologie, elle travaille au sein de plusieurs organismes communautaires, puis elle dirige le réseau national de la Fondation Filles d’action.

Elle fut élue conseillère de ville dans l’arrondissement de Ville-Marie en novembre 2013, défaisant Louise Harel. Elle a été élue chef de Projet Montréal en décembre 2016.

Revoyez notre table éditoriale avec Valérie Plante

En entrevue éditoriale avec Le Devoir, Valérie Plante avait indiqué qu'elle ne comptait pas remplacer d’emblée les dirigeants de services nommés par le maire sortant, que ce soit à la direction générale de la Ville, à la Société de transport de Montréal (STM) ou au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

 

8 commentaires
  • Robert Crépeau - Abonné 5 novembre 2017 22 h 02

    Bravo à Valérie Plante pour cette belle victoire! Le Festival juste pour rire est enfin terminé. Merci pour ce beau cadeau pour le 375e anniversaire de Montréal.

  • Solange Bolduc - Inscrite 5 novembre 2017 22 h 07

    Bye Bye Coderre!

    Je ne m'ennuyerai pas de votre arrogance, M. Coderre, de cette veille garde qui se prenait pour le nombril du monde...et j'espère que notre directeur du Devoir se souviendra qu'il a voté pour un parti que les citoyens-ennes de Montréal ne pouvai pas piffer ! Il a manqué de flair en votant pour l'establisment!
    Le peuple a besoin de véritables élus pour les représenter, et non de gens affairés qu'à leurs besoins matériels au détriment des citoyens en général.
    Le peuple a parlé, et vive Valérie Plante, qui a gagné son pari parce qu'elle est une femme vraie, une femme qui a promis de traviller pour les citoyens,nes, avant tout !
    Nous avions besoin d'une telle mairesse de Montréal pour que le peuple ait enfin confiance en l'humanité. Valérie Plante, notre nouvelle mairesse, en est le portrait vibrante ! Oui, elle est vibrante et lumineuse, la grande dame !
    Allez vers d'autres cieux Coderre, ce qui arrive je le souhaitais de tout coeur, nous avons gagné pour que la voie pusse appaetenir au peuple, et non aux assoiffés d'argent et de pouvoir comme Coderre!
    Le résultat de l'élection me comble de joie, et pour le peuple qui sera plus respecté que du temps du coderrisme désuet !

  • André Société d'art vocal de Montréal - Abonné 5 novembre 2017 22 h 08

    Bravo! Madame,

    Le Devoir a perdu ses élections... et c'est tant mieux. À quand une nouvelle directrice au journal Le Devoir?

    • Patrick Papineau - Abonné 5 novembre 2017 23 h 40

      Je me demande si Josée Boileau aurait donné son appui à M. Coderre plutôt qu'à M. Coderre. Ah ! Voyons ! Ça me semble évident que non, et qu'elle aurait appuyé Mme Plante ! Mais Le Devoir demeurera Le Devoir malgré les occasionnels errements de l'actuel directeur.

  • Jean-Pierre Petit - Abonné 5 novembre 2017 22 h 27

    Grande joie en l'humble chaumine

    Enfin un espoir pour faire de la place au vrai monde pas aux 1% d'archi riches.

  • Jean-Charles Morin - Abonné 5 novembre 2017 22 h 39

    Bravo!

    Bravo à Valérie Plante pour cette belle victoire; il y a du pain sur la planche qui l'attend...

    Je ne m'inquiète pas pour Denis Coderre: mon petit doigt me dit qu'il va bientôt être nommé au sénat pour services rendus... Il pourra y rejoindre son copain André Pratte.