Benoit Dorais et Harout Chitilian pressentis au poste de président du comité exécutif

Le maire sortant de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le maire sortant de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais

Le maire sortant de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, sera nommé président du comité exécutif si Valérie Plante est portée au pouvoir à l’Hôtel de Ville de Montréal dimanche. Mais advenant la réélection de Denis Coderre, c’est Harout Chitilian qui occupera ce poste.

Valérie Plante a annoncé ses intentions mercredi matin. Le président du comité exécutif a un rôle stratégique puisque c’est lui qui pilote la confection du budget de l’administration au pouvoir. « Je trouvais que c’était un bon moment de montrer aux Montréalais que je sais où je m’en vais, que ma vision est claire et que je sais m’entourer de personnes qui vont être capables de la mener à bien », a expliqué la chef de Projet Montréal à quelques jours du scrutin du 5 novembre.

Benoit Dorais a dit accepter cette offre de Valérie Plante avec « humilité ». « Ça fait huit ans que je suis maire. Les rouages de la Ville, j’ai appris à les connaître », a-t-il indiqué. Il a affirmé que Valérie Plante ne lui avait pas promis ce poste lorsqu’il a décidé de se joindre à Projet Montréal en juin dernier.

Benoit Dorais, qui sollicite un troisième mandat comme maire du Sud-Ouest, avait été élu en 2009 avec Vision Montréal, puis réélu en 2013 sous la bannière de Coalition Montréal.

Devenu indépendant en 2016 et courtisé par plusieurs partis dont celui de Denis Coderre, il avait finalement décidé de se joindre à l’équipe de Valérie Plante l’été dernier. Peu après, Denis Coderre lui avait retiré son poste de président du conseil d’agglomération.

Au cours des dernières semaines, Denis Coderre a souvent évoqué la menace que représente pour Montréal une « administration Ferrandez-Plante », des termes qui irritent Valérie Plante. « Denis Coderre ne dit pas une administration Plante-Ferrandez, il dit une administration Ferrandez-Plante », a-t-elle lancé. « Je pense qu’en 2017, les commentaires de mononcle, ça suffit parce que ça insinue qu’une femme ne peut pas diriger la Ville et qu’il doit y avoir un homme en avant d’elle qui la contrôle. C’est tout à fait inacceptable. »

Le choix de Denis Coderre

De son côté, Denis Coderre a fait savoir en après-midi qu’il nommerait Harout Chitilian au poste de président du comité exécutif s’il est réélu dimanche.

Ingénieur de formation et âgé de 37 ans, Harout Chitilian est conseiller dans Bordeaux-Cartierville depuis 2009 et il tentera de se faire élire comme maire de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville avec Équipe Denis Coderre lors des élections du 5 novembre.

« Il a le respect de tous. Il a la confiance de ses pairs », a expliqué Denis Coderre lors d’une intervention en direct sur Facebook. « Il a été président du conseil municipal. Il a eu des défis à relever sur le plan administratif. Il connaît la machine administrative et il connaît bien tout le monde ses arrondissements. C’est un rassembleur. »

Le maire a également annoncé son intention de nommer des femmes aux deux postes de vice-présidentes du comité exécutif, sans toutefois dévoiler l’identité des candidates potentielles.

M. Coderre compte aussi créer un poste de « vice-maire » et y nommer Russell Copeman, maire sortant de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Il n’a cependant pas précisé le rôle que celui-ci jouerait au sein de sa future administration.

5 commentaires
  • Gilles Théberge - Abonné 1 novembre 2017 10 h 06

    Cela coupe l'herbe sous les pieds de Denis Coderre, qui dores et déjà a perdu l'élection, aux mains de Valérie Plante...

    Hé non, ce ne sera pas un tandem, «plâteau plâteau»!

    Bravo madame la Mairesse!

    Quand à Denis Coderre, il n'a qu'à s'en prendre à lui-même, et à son arrogance.

    • Christian Montmarquette - Abonné 1 novembre 2017 17 h 40

      "un tandem, «plâteau plâteau»"- Gilles Théberge

      - Qu'est-ce que vous avez tant contre les gens du Plateau Mont-Royal?

      - Est-ce que ce sera une catégorie de plusse à ajouter à la liste des exclus.es des nationalistes identitaires qui ne tolèrent rien d'autre que des francophones, blancs et de souche au Québec?

      Christian Montmarquette

  • Bernard Terreault - Abonné 1 novembre 2017 11 h 44

    Huummm...

    Pas absolument impossible que Plante gagne (quoique je ne parierais pas sur elle), mais je doute que Projet Montréal ait une majorité au Conseil.

  • Dominique Vadeboncoeur - Inscrit 1 novembre 2017 19 h 09

    Benoit Dorais et Harout Chitilian pressentis au poste de président du comité exécutif

    Malgré des raisons historiques de me tenir loin de Coderre, je n'aurais jamais pensé un jour que mon vote pourrait aller vers lui mais il connaît ses dossiers et dans plusieurs districts sans parler de son équipe variée et de tous les horizons.. Mais surtout pourquoi Valérie Plante s'éloigne vitesse grand V de mon vote?? C' est sa filiation à QS et beaucoup pour la raison sur ce lien.dont on ne parle jamais d'ailleurs et encore moins de sa part... mais c'est
    connu dans tous les cercles politiques..pensez-y deux fois avant de voter. dépendant de vos positions sur les sujets abordés dans cette vidéo.

    https://www.youtube.com/watch?v=l0iJJxa7CDs

  • Madeleine Daoust - Inscrite 3 novembre 2017 13 h 33

    Hééé, l'épouvantail de QS

    Attention, QS est partout dans votre assiette... Hou hou hou!!! Denis coderre est un libéral, on fais-tu Hou hou hou aussi!