Michel Brûlé abandonne la course à la mairie du Plateau-Mont-Royal

Michel Brûlé continue de nier les faits qui lui sont reprochés.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir Michel Brûlé continue de nier les faits qui lui sont reprochés.

Visé par des allégations d’inconduite sexuelle de la part d’anciennes employées, Michel Brûlé abandonne la course à la mairie du Plateau-Mont-Royal.

Il en a fait l’annonce lundi matin dans un message publié sur sa page Facebook. Michel Brûlé continue toutefois de nier les faits qui lui sont reprochés. Rappelons que, dans son édition de vendredi, Le Journal de Montréal rapportait les témoignages de sept anciennes employées qui l’accusaient d’inconduite sexuelle.

« Contrairement à notre système de justice, il semble que les médias et notre société n’accordent pas la présomption d’innocence, et on m’a déjà jugé et condamné. Dans le climat inquisitoire de dénonciations, dans lequel nous sommes plongés, tous les coups seront permis et il y aura autant d’incriminations nécessaires que de règlements de comptes et d’assassinats politiques », a-t-il écrit sur Facebook.

Michel Brûlé soutient qu’il se battra pour « rétablir les faits ».

Dimanche, Radio-Canada rapportait que Caroline Moreno, une candidate de son équipe qui sollicitait un poste de conseillère, avait renoncé à poursuivre sa campagne électorale.

Le fondateur des Éditions des Intouchables briguait la mairie du Plateau-Mont-Royal contre le maire sortant de Projet Montréal, Luc Ferrandez, et Zach Macklovitch, d’Équipe Denis Coderre.

Le fondateur des Éditions des Intouchables continue de nier les faits qui lui sont reprochés.