Pistes cyclables: Ferrandez compare Coderre à Kim Jong-un

Luc Ferrandez a inauguré vendredi les nouveaux aménagements de la rue Prince-Arthur.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Luc Ferrandez a inauguré vendredi les nouveaux aménagements de la rue Prince-Arthur.

Au lendemain du décès d’une cycliste à l’angle des avenues du Parc et des Pins, Luc Ferrandez s’en est pris avec virulence à Denis Coderre qu’il accuse d’être personnellement intervenu il y a quelques mois pour bloquer un projet de piste cyclable dans ce secteur. Le maire du Plateau-Mont-Royal est même allé jusqu’à comparer M. Coderre à Kim Jong-un.

Luc Ferrandez s’est d’abord déchaîné sur sa page Facebook. La veille, une cycliste de 61 ans avait perdu la vie après avoir été heurtée par un autobus scolaire alors qu’elle roulait sur l’avenue des Pins vers l’ouest.

Il a non seulement reproché au maire d’avoir bloqué le projet de piste cyclable sur l’avenue des Pins, mais également d’avoir empêché la réalisation de pistes cyclables sur les rues Papineau et Rose-de-Lima ainsi que sur les avenues Laurier Ouest et Atwater. « Le bullshitomètre va friser l’explosion », a-t-il écrit.

Questionné en point de presse sur la comparaison qu’il faisait entre le maire et le dictateur nord-coréen, Luc Ferrandez en a rajouté : « C’est trop faible. Au moins Kim Jong-un, il dit ce qu’il fait et il fait ce qu’il dit. Coderre, c’est un manipulateur. Il fait le contraire de ce qu’il dit. »

Selon lui, les propos du maire Coderre sur la Vision zéro ne concordent pas avec les gestes qu’il pose : « Je l’accuse de prendre des décisions tous les jours qui mettent les cyclistes en danger et de dire le contraire. »

Denis Coderre a nié être intervenu pour bloquer le projet de piste cyclable sur l’avenue des Pins. « Je pense que Luc a perdu les pédales », a-t-il lancé. « Il n’y a pas eu d’intervention, je ne sais pas où il a pris ça. Il faut savoir que, dans ce coin-là, on investit massivement parce qu’on a un travail sur le plan souterrain. Il y a de l’infrastructure souterraine. C’est pour cette raison-là que ça ne se fait pas tout de suite. »

Le plan vélo

En matinée, l’administration Coderre avait justement présenté son « plan-cadre vélo », qui prévoit des investissements de 150 millions pour les cinq prochaines années. La Ville souhaite accroître la pratique du vélo partout en ville, mais surtout dans les quartiers centraux, dans le but d’hausser de 15 % la part modale des déplacements d’ici 15 ans.

Quant au projet de piste cyclable sur l’avenue des Pins, le responsable du dossier vélo à la Ville, Marc-André Gadoury, soutient qu’elle figure toujours dans les plans de la Ville. « Il y a des travaux importants d’égouts et d’aqueducs qui s’en viennent dans les prochaines années. On ne va pas construire une piste pour rouvrir la rue dans deux-trois ans et reconstruire la piste », a-t-il expliqué.

M. Gadoury n’a pas voulu commenter la sortie intempestive de Luc Ferrandez qui lui a reproché, comme il l’a fait avec la conseillère Elsie Lefebvre, d’avoir rejoint l’équipe de Denis Coderre pour faire avancer sa carrière. « Je ne ferai pas d’enflure verbale et je ne donne pas dans la politique internationale », a dit Marc-André Gadoury.

La campagne électorale municipale commence la semaine prochaine.

5 commentaires
  • Louise Collette - Abonnée 16 septembre 2017 08 h 19

    hum...

    Il n'y va pas avec <<le dos de la main morte>>.... mais bon, il n'a pas tout à fait tort.

  • Jean-Pierre Grisé - Abonné 16 septembre 2017 09 h 12

    Je verrais le maire Coderre

    chez "Juste pour rire",li est tellement marrant !

  • Hélène Paulette - Abonnée 16 septembre 2017 10 h 18

    "Construire" une piste cyclable...

    Si difficile que ça? Alors qu'on a construit une piste de course avec gradins en un mois, pour la défaire une semaine plus tard...

  • Daniel d'Arthez - Abonné 16 septembre 2017 10 h 27

    Pourquoi affaiblir un argument tout à fait valable avec une exagération aussi grossière?

  • Tristan Roy - Abonné 18 septembre 2017 22 h 01

    Kim Jung Un...

    ...Rien que ça. Et notre bon maire a lancé des missiles atomiques sur l'emplacement de la piste cyclable, pour être sûr?? Ferandez n'a pourtant pas l'air d'un imbécile mais il en a la chanson! Heureusement qu'il n'est pas le chef de Projet Montréal.