Un Théâtre de Verdure «romantique» pour le parc La Fontaine

Les plans proposés ont été dessinés par l’architecte Paul Laurendeau, qui a conçu le fameux amphithéâtre en plein air de Trois-Rivières.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Les plans proposés ont été dessinés par l’architecte Paul Laurendeau, qui a conçu le fameux amphithéâtre en plein air de Trois-Rivières.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a proposé un plan pour remplacer le vieux Théâtre de Verdure, véritable institution du parc La Fontaine fermée depuis trois ans à cause de la décrépitude des lieux : il s’agit d’un nouveau bâtiment plus bas, décrit comme mieux intégré au paysage en bordure de l’étang nord.

Ce projet, dont l’esquisse a été obtenue par Le Devoir, permettrait de relancer les spectacles dans ce lieu en plein air qui faisait salle comble depuis sa fondation, en 1956. La Ville de Montréal a dû fermer le théâtre en 2014 à cause de l’état lamentable du bâtiment. Le théâtre, qui peut accueillir 3000 spectateurs, a besoin de rénovations estimées à 1,6 million.

Le Théâtre de Verdure est une institution parce qu’il offrait depuis plus d’un demi-siècle des spectacles de qualité — et gratuits — à des gens qui n’auraient pas nécessairement les moyens de payer pour voir ces concerts, ces films ou ces représentations de danse en plein air.

La Ville a proposé de reconstruire le bâtiment en 2013, mais le projet a été rejeté deux fois par le Conseil du patrimoine, qui jugeait les plans mal ancrés dans le paysage et l’histoire du parc La Fontaine.

La direction de la culture de la Ville prépare une nouvelle version du Théâtre de Verdure, indique-t-on à l’Hôtel de Ville. Ce projet fera partie du plan directeur du parc La Fontaine, qui est aussi en préparation après une vaste consultation tenue au cours des derniers mois.

Selon nos sources, une version préliminaire du plan directeur pour l’ensemble du parc a été soumise récemment au Conseil du patrimoine, pour consultation informelle.

Tout le monde est conscient qu’il ne faut pas rater notre coup cette fois

 

Un lieu romantique

Le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, avait aussi rejeté les plans de la ville-centre pour le nouveau Théâtre de Verdure : « Trop lourd, trop gros, trop massif », dit-il. Il insiste pour que le bâtiment respecte l’esprit champêtre, naturel et même romantique du parc.

C’est pour cette raison qu’il a commandé des plans à l’architecte Paul Laurendeau, qui a conçu le fameux amphithéâtre en plein air de Trois-Rivières. Luc Ferrandez dit avoir bon espoir que la prochaine version du bâtiment proposée par la Ville répondra aux critères du Conseil du patrimoine et aux attentes de son arrondissement.

Fait rare, il dit être satisfait du travail du maire Denis Coderre dans ce dossier. Il estime que le maire et lui, généralement à couteaux tirés, sont sur la même longueur d’onde à ce sujet. « Tout le monde est conscient qu’il ne faut pas rater notre coup cette fois », dit-il.

L’esquisse commandée par le Plateau-Mont-Royal a l’avantage de s’intégrer au paysage, estime Luc Ferrandez.

Le plan prévoit un mur amovible, au fond de la scène, pour laisser voir l’étang du parc lorsqu’il n’y a pas de spectacle. Pour rendre possible cette version basse à toit plat, l’architecte Paul Laurendeau a prévu de placer les loges des artistes et les autres locaux de production au sous-sol du bâtiment.

« Présentement, le Théâtre de Verdure n’est utilisé que deux mois par année et n’est accessible au public que durant les soirées de représentations. Des clôtures restreignent l’accès durant les dix autres mois. Cette situation doit être repensée pour en faire un lieu intégré à la vie du parc. Le Théâtre de Verdure doit être un lieu accessible et accueillant autant durant les deux mois de spectacles que durant les dix autres mois », indique le plan soumis par la firme Atelier Paul Laurendeau.

Cure de rajeunissement

Des sources à l’Hôtel de Ville s’attendent à ce que le plan directeur du parc La Fontaine soit annoncé en grande pompe au cours des prochaines semaines, juste à temps pour les élections municipales de cet automne.

Le maire du Plateau rappelle que la vaste consultation menée par la Ville a donné lieu à un consensus en faveur du respect du caractère naturel de ce grand parc, un des premiers créés à Montréal à la fin du XIXe siècle.

« C’est un grand parc romantique comparable au parc Montsouris de Paris, créé à la même époque. Il faut respecter l’esprit des lieux et y mettre les moyens financiers. On ne doit pas se contenter de faire du “patchage” », dit Luc Ferrandez.

La fontaine a besoin d’une bonne cure de jouvence. Il faut assainir les étangs, qui restent envahis par le myriophylle à épi, une plante envahissante. Luc Ferrandez souhaite aussi que l’accès au parc soit rendu plus sûr du côté des rues Sherbrooke, Rachel et Papineau.

3 commentaires
  • Renée Lavaillante - Abonnée 21 juillet 2017 08 h 37

    les bancs

    C'est magnifique ces bancs en bois, mais une heure sans dossier c'est dur, surtout pout les nombreuses personnes âgées qui fréquentent ces spectacles.
    Les bancs actuels, assez récents quand même, cruels pour la colonne, sont quand même mieux que pas de support du tout.
    On est très heureux à l'idée de la résurrection du théâtre de Verdure. On craignait un enterrement en douce.

  • Jocelyne Lavoie - Abonné 21 juillet 2017 14 h 45

    Enfin des nouvelles !

    Enfin des nouvelles du Théâtre de Verdure au parc La Fontaine, cet amphithéâtre en plein-air qui faisait la joie des montréalais depuis 1965 en offrant une soixantaine de spectacles gratuits par année. Voilà trois ans qu'il était fermé ...

  • Sylvie Frappier - Abonnée 22 juillet 2017 08 h 49

    l'acoustique, les bancs?

    Oui, enfin le Théâtre revivra enfin, c'est une excellente idée de donnée l'accès au public entre les représentations.

    Durant les spectacles, je me demande si le toit qui sera plus bas nuira à l'accoustique?
    Et ces bancs en bois, sont sans dossier, je me demande si après une heure a être assis ils seront toujours confortables? Et puis le bois j'espère qu'il sera entretenu car gare aux échardes?

    Pour le reste de l'article, pour cette fois-ci moi qui habite le Plateau, je suis d'accord avec le maire Fernandez et je lui dit : Chapeau!