Benoit Dorais se joint à Projet Montréal

Benoit Dorais était courtisé par l’Équipe Denis Coderre en vue des prochaines élections qui auront lieu en novembre prochain.
Photo: Annik MH de Carufel Archives Le Devoir Benoit Dorais était courtisé par l’Équipe Denis Coderre en vue des prochaines élections qui auront lieu en novembre prochain.

Le maire de l’arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, s’est joint à Projet Montréal en prévision des élections de novembre prochain. L’élu, qui siégeait comme indépendant depuis décembre dernier, a préféré le parti de Valérie Plante à celui de Denis Coderre.
 

Benoit Dorais a indiqué que sa décision avait été mûrement réfléchie. « La décision s’explique parce que je suis assurément progressiste. J’ai toujours prôné les valeurs progressistes », a-t-il déclaré mercredi matin.
 

Au passage, il a salué l’évolution qu’a connue le parti d’opposition à l’Hôtel de Ville depuis l’arrivée de sa chef Valérie Plante. « Projet Montréal s’est agréablement transformé. Je me sens à ma place. Je suis tout à fait à l’aise d’aller avec Projet Montréal et la vision qu’incarne Valérie », a-t-il dit.
 

M. Dorais a insisté sur l’importance du dossier de l’habitation qu’il compte promouvoir dans le cadre des élections de l’automne.
 

Élu une première fois comme maire du Sud-Ouest en 2009 sous la bannière de Vision Montréal, Benoit Dorais avait été réélu en 2013 avec Coalition Montréal. Au décès du chef du parti, Marcel Côté, en 2014, il avait pris les rênes de cette formation politique avant de devenir indépendant en 2016.
 

Benoit Dorais était courtisé par l’Équipe Denis Coderre. Ses collègues Russell Copeman et Réal Ménard ont pour leur part opté pour le parti du maire.
 

Valérie Plante a qualifié sa nouvelle recrue d’« homme politique d’une grande intégrité ». Projet Montréal détient désormais trois mairies d’arrondissement, soit celles du Sud-Ouest, du Plateau-Mont-Royal et de Rosemont–La Petite-Patrie.