Trois autres élus se rallient à Coderre

Lorraine Pagé a dit que la création d’un poste d’inspecteur général l’avait convaincue de se placer sous la bannière du maire.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Lorraine Pagé a dit que la création d’un poste d’inspecteur général l’avait convaincue de se placer sous la bannière du maire.

Les troupes s’alignent déjà en vue des élections municipales de novembre prochain. Lorraine Pagé, Jean-François Cloutier et Kimberley Simonyik ont annoncé lundi qu’ils se joignaient à Équipe Denis Coderre.

Mme Pagé a dit que la création d’un poste d’inspecteur général l’avait convaincue de se placer sous la bannière du maire. « Ç’a été une mesure phare de cette administration, un mécanisme qui nous permet de lutter contre la collusion », a dit cette présidente de la commission permanente sur l’inspecteur général.

La conseillère municipale dans l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville a également mentionné l’obtention d’un statut particulier de métropole pour Montréal auprès du gouvernement du Québec, comme une réussite qui l’a incitée à faire ce pas. Elle siégeait comme indépendante depuis décembre 2015, après avoir quitté Vrai changement, parti laissé sans chef par le départ de sa fondatrice, Mélanie Joly.

Les deux autres élus, conseillers d’arrondissement à Lachine, s’étaient quant à eux fait élire avec l’équipe Dauphin en 2013. « J’ai pu voir le coup de barre qui s’est donné pour l’amélioration des conditions financières des arrondissements », a affirmé M. Cloutier pour justifier son nouveau choix.

Au moins cinq autres élus ont changé leur fusil d’épaule depuis les dernières élections municipales, au profit de la formation politique de Denis Coderre, dont Richard Bergeron et Marc-André Gadoury, qui ont délaissé les couleurs de Projet Montréal.

L’annonce survenait au lendemain d’un congrès de ce dernier parti, où les membres n’ont pas mâché leurs mots à l’égard de l’administration actuelle. Le maire Denis Coderre a donc insisté sur sa volonté de « mettre fin à la confrontation » en introduction du point de presse.