Des centaines de policiers manifestent lors du 375e de Montréal

L’importante manifestation est partie de la rue Gilford, sur le Plateau Mont-Royal.
Photo: Guillaume Levasseur Le Devoir L’importante manifestation est partie de la rue Gilford, sur le Plateau Mont-Royal.
Des centaines de policiers manifestent dans les rues de Montréal à l’occasion des festivités du 375e anniversaire, mercredi soir.
 

L’importante manifestation est partie de la rue Gilford, sur le Plateau Mont-Royal, où se trouve le siège social de la Fraternité des policiers et policières de Montréal.

Le rassemblement s'est ensuite dirigé vers la rue Saint-Denis, complètement fermée à la circulation, pour se diriger vers le Vieux-Montréal, où le maire Denis Coderre tient une réception à l’occasion du 375e anniversaire de Montréal et où plusieurs activités sont prévues pour souligner les festivités.

Dès le début de la manifestation, les policiers en service ont empêché les citoyens de se joindre au mouvement de contestation. 


Revoyez notre couverture en direct de la manifestation


Plus tôt, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) avait assuré avoir sensibilisé ses policiers en devoir sur le fait de ne tolérer aucun débordement de leurs confrères qui comptaient manifester.

« Nous traitons cette manifestation comme n’importe quel autre rassemblement », a assuré Alain Gagnon, inspecteur-chef à la division de la planification opérationnelle du SPVM.

Pour distinguer les policiers qui manifestent de ceux qui sont en service, le SPVM a demandé à ses troupes de porter un brassard jaune, tandis que les manifestants ont un dossard rouge.

Coup d’éclat

Ce matin, le syndicat des policiers a fait un coup d’éclat en installant quatre immenses panneaux publicitaires pour se moquer du maire Coderre.

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

« Un maire qui méprise ses policiers et ses policières depuis trois ans, ça se fête », peut-on lire sur une des affiches installées aux abords du pont Jacques-Cartier.

Les policiers déplorent le fait d'être « méprisés » par la Ville de Montréal, étant notamment sans contrat de travail depuis décembre 2014.

1 commentaire
  • Gilles Delisle - Abonné 18 mai 2017 06 h 13

    Qui sont les dirigeants syndicaux des policiers?

    Après le coup des culottes fleuries, voici une manifestation la journée même du lancement des activités du 375e! Quelle mauvais "timing"! Les dirigeants syndicaux ont eu là une très mauvaise idée, ne cherchant certainement pas l'appui du public. De la même manière, des moyens de pression qui durent des années n'est pas l'idée d'un fin stratège syndical. Le port des culottes militaires ou fleuries a peut-être fait son effet, en début de conflit, mais aujourd'hui, tout le monde s'en moque et on attend tous que l'Etat québécois légifère à cet effet. Un renouvellement des dirigeants syndicaux serait peut-être Bienvenue!