Montréal prolonge l’état d’urgence jusqu’à dimanche

Plusieurs secteurs de l’île de Montréal ont été affectés par les inondations, dont Pierrefonds.
Photo: Catherine Legault Agence France-Presse Plusieurs secteurs de l’île de Montréal ont été affectés par les inondations, dont Pierrefonds.

Montréal a prolongé de cinq jours l’état d’urgence en vigueur sur le territoire depuis dimanche. À ce jour, plus de 240 résidences ont dû être évacuées sur le territoire de l’île de Montréal.

En séance extraordinaire mardi matin, le conseil municipal de Montréal a adopté à l’unanimité une résolution visant à accorder à la Ville et aux services de sécurité civile des pouvoirs accrus d’intervention pendant cinq jours supplémentaires, soit jusqu’au 14 mai.

Cette mesure permet notamment aux autorités d’ordonner l’évacuation de citoyens et de réquisitionner les moyens de secours et lieux d’hébergement privés si nécessaire.

« Il faudra faire preuve de patience. Beaucoup reste à faire », a prévenu le maire Denis Coderre : « Les eaux vont commencer à se retirer, peut-être davantage à partir de [mercredi] ».

Plusieurs secteurs de l’île de Montréal ont été touchés par les inondations, parmi lesquels Pierrefonds, Ahuntsic-Cartierville et Sainte-Anne-de-Bellevue. Quelque 547 maisons ont été visitées par les équipes de sécurité civile, 397 résidences ont été inondées et 243 d’entre elles ont été évacuées, selon le bilan dressé par la Ville de Montréal.

Il faudra faire preuve de patience. Beaucoup reste à faire.

 

Le maire a indiqué que la Ville décrétait l’état d’urgence par mesure de prévention. « Il n’y a pas eu d’évacuations forcées parce que la vie des gens n’était pas en danger. Mais quand on a senti le besoin, par prévention, on l’a fait. »

Lors de l’assemblée du conseil municipal, des élus des partis d’opposition ont déploré les ratés du service 311 au cours des derniers jours et le manque de coordination des bénévoles.

Denis Coderre a précisé que les problèmes rencontrés par le service 311 avaient été réglés. Quant aux bénévoles, le maire a suggéré aux volontaires de s’adresser directement à la Croix-Rouge.

Jim Beis, maire de Pierrefonds-Roxboro, un arrondissement particulièrement touché par les inondations, a annoncé qu’une grande corvée sera organisée pour venir en aide aux sinistrés et pour faire le ménage dans les zones affectées lorsque les eaux se seront retirées.