Coderre demande aux cyclistes d’être compréhensifs

Le maire de Montréal, Denis Coderre
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Le maire de Montréal, Denis Coderre

Les cyclistes qui roulent sur le circuit Gilles-Villeneuve « doivent comprendre » qu’il puisse être ponctuellement fermé, car 2017 est une année exceptionnelle, dit le maire de Montréal, Denis Coderre.

Les travaux de construction de l’amphithéâtre naturel, site où se déroulaient jusqu’à l’an dernier les spectacles musicaux, ont forcé le promoteur evenko à déménager ses événements sur le circuit Gilles-Villeneuve cette année.

« Je pense que les cyclistes peuvent comprendre que, pour un certain temps, on pourrait empêcher l’accès au site. Il y a des réalités d’événements, mais on va voir ce qu’on peut faire », a-t-il fait valoir.

Les partis d’opposition accusent le maire de préférer veiller aux intérêts d’un promoteur privé qu’à ceux des citoyens qui utilisent le parc Jean-Drapeau.

« C’est aberrant d’entendre que des usagers, qui veulent profiter d’un parc public, doivent subir les conséquences des accommodements que veut accorder le maire au promoteur auquel il construit un amphithéâtre », déplore Alain Vaillancourt, conseiller chez Projet Montréal.