Un nouvel aménagement pour les abords du pont Jacques-Cartier

Ce prochain chantier de quelque 110 millions de dollars ne sera pas mis en œuvre avant la fin des travaux de reconstruction du pont Champlain.
Photo: Ville de Montréal Ce prochain chantier de quelque 110 millions de dollars ne sera pas mis en œuvre avant la fin des travaux de reconstruction du pont Champlain.

Après la reconstruction du pont Champlain viendra le réaménagement de l’accès au pont Jacques-Cartier sur l’île de Montréal. Le nouveau grand projet a été dévoilé dimanche matin par le maire Denis Coderre.

Les plans et les explications fournis montrent une proposition impliquant des voies d’accès et de sortie surélevées par rapport à leur position actuelle. Ce dégagement du sol permet des passages souterrains où circulent librement vélos et piétons dans un environnement aux allures de grand parc avec des arbres, de la pelouse, des sentiers pédestres et des pistes cyclables.

Photo: © Archvyz

Les espaces sous le pont comme tel seront aussi entièrement reconfigurés. Des rues et des espaces verts remplaceront les stationnements à ciel ouvert et les terrains vagues. Là encore, le projet vise à reconstruire la trame urbaine déchirée par l’immense structure quasi centenaire faite pour relier l’île à la terre ferme par véhicules à moteur.

Le chantier de quelque 110 millions ne sera pas mis en oeuvre avant la fin des travaux de reconstruction du pont Champlain, affirment ses défenseurs. L’idée est évidemment de ne pas nuire davantage à la circulation dans la région métropolitaine. Le calendrier du réaménagement demeure donc en suspens avec la possibilité de commencer les travaux en 2018 pour une inauguration autour de 2025.

Photo: Atelier Christian Thiffault

« Ce projet nous permettra de retisser les liens entre les quartiers Sainte-Marie et Saint-Jacques, de l’arrondissement de Ville-Marie, explique Denis Coderre.

« La localisation et l’importance stratégique de ce pont, sur le plan des déplacements, ont entraîné d’importants impacts sur les quartiers limitrophes. Le grand projet que nous lançons vise à réaménager l’ensemble de l’entrée de la ville et à reconstruire la tête de pont afin d’optimiser les déplacements et les connexions dans les secteurs aux abords du pont. »

Photo: Atelier Christian Thiffault

Le maire était accompagné du député libéral fédéral de Ville-Marie–Le Sud-Ouest–Île-des-Soeurs, Marc Miller. Des fonds du programme d’Ottawa pour les infrastructures seront sollicités. Le gouvernement central est propriétaire des ponts Jacques-Cartier et Champlain. La société publique qui les gère réalise en ce moment un avant-projet visant à améliorer la gestion de l’eau drainée provenant du tablier de Jacques-Cartier.

Le projet dévoilé dimanche matin a été présenté comme la deuxième phase du rêve urbain de Luc Laporte. «C’est un beau projet et ça fait longtemps qu’on en parle, dit encore le maire Coderre. On en a jamais autant fait depuis les quatre dernières années [pour l’aménagement des entrées de ville]. On aura fini cette année le boulevard urbain Bonaventure. Le chantier Champain progresse, celui de Turcot aussi. Après ce fameux triangle, on pourra s’engager dans ce secteur autour du pont Jacques-Cartier, un secteur qui en a beaucoup besoin. Ils ont besoin d’amour dans ce coin-là.»


Points essentiels du projet 

Territoire. Le réaménagement couvre le quadrilatère délimité par l’avenue Papineau, les rues Ontario et Parthenais, ainsi que le boulevard René-Lévesque. La réorganisation urbaine comprend l’ajout d’espaces verts et le rétablissement de liens plus sécuritaires et conviviaux entre les quartiers limitrophes pour ultimement encourager de nouveaux résidants à s’y installer. Les plans proposent de transformer les espaces vacants, de verdir les rues, d’élargir les trottoirs et de sécuriser les intersections. Les espaces sous le pont, présentement à l’abandon ou servant de stationnement, feront l’objet d’une attention particulière.

Circulation. Le projet cherche à améliorer la circulation, la cohabitation harmonieuse et la sécurité pour tous les modes de transport aux environs de la tête de pont, y compris à pied et à vélo. Les deux bretelles d’accès routier seront donc surélevées pour aménager des passages souterrains pour les piétons et les cyclistes. La Ville prévoit le prolongement de l’axe cyclable sur le boulevard De Maisonneuve en direction Est et la connexion des pistes du pont à celles de l’île.

Métro. L’îlot du métro Papineau fera l’objet d’un réaménagement particulier, là encore pour le verdir et pour sécuriser les déplacements en autobus, à vélo ou à pied.

Consultation. Les citoyens concernés seront consultés dès cet automne. Le Cabaret Lion d’Or accueillera la première rencontre publique le jeudi 20 avril. Ce vaste programme a déjà fait l’objet d’un plan d’intervention imaginé il y a plus de deux décennies par l’architecte Luc Laporte, décédé en 2012. Le parc des Faubourgs, où se tenait la conférence de presse, a été réalisé selon ses plans.
1 commentaire
  • Stéphanie Deguise - Inscrite 3 avril 2017 16 h 36

    Dans le paragraphe "Circulation"


    "Les deux bretelles d’accès routier seront donc surélevées pour aménager des passages souterrains pour les piétons et les cyclistes."

    J'aimerais comprendre cette phrase. De quelles bretelles parle-t-on exactement?