Des pièces des voitures Azur devront être remplacées

D’ici la fin de la semaine, trois trains Azur seront en circulation.
Photo: Mustafah Acalaki / Getty Images D’ici la fin de la semaine, trois trains Azur seront en circulation.

La remise en service des trains Azur, qui devait se faire progressivement au cours des deux dernières semaines, a été retardée par la découverte d’un nouveau problème. Des pièces des nouveaux trains devront être remplacées, a annoncé la Société de transport de Montréal (STM) lundi.

Les trains Azur se faisaient rares sur la ligne orange du métro, et pour cause. La STM n’a pu les réintégrer comme prévu malgré les correctifs apportés à la suite de l’arrêt de service majeur du 14 janvier dernier.

Cette fois, la STM a découvert que les frotteurs négatifs des trains Azur s’usaient prématurément, alors que ce phénomène ne s’observait pas sur les MR-73. Rappelons que les frotteurs négatifs sont des sabots d’acier qui sont fixés sous les voitures de métro et qui assurent le contact électrique entre le train et les rails.

L’interaction entre les frotteurs et les voies rendent les rails rugueux, alors qu’ils doivent être lisses, et les embouts en bronze de ces frotteurs s’usent de façon accélérée, a expliqué lundi François Chamberland, directeur exécutif de l’ingénierie, de l’infrastructure et des projets majeurs à la STM.

L’alliage de bronze

Les MR-73, qui roulent depuis quatre décennies dans le métro, ne sont pas touchés par ce problème, a-t-il dit. La STM, qui a consulté des experts internationaux, a donc décidé de remplacer les embouts de bronze de ses 14 trains Azur par ceux utilisés sur les MR-73. « La différence [entre ces pièces] est infime, mais la composition de l’alliage de bronze fait toute la différence », a soutenu M. Chamberland. La STM doit toutefois commander les pièces, car celles des trains Azur sont en mesures métriques et non en mesures impériales comme sur les MR-73.

Selon M. Chamberland, il ne s’agit pas d’un défaut de fabrication. « Chaque introduction de nouveau matériel roulant vient avec son lot d’ajustements mécaniques ou électriques. Ça se vit dans tous les réseaux de transport en commun », a-t-il fait valoir en rappelant que les MR-73 avaient subi plus de 2000 modifications depuis leur mise en service.

Retour progressif

À l’heure actuelle, seul un train Azur est équipé de frotteurs modifiés et il roule sur la ligne orange. D’ici la fin de la semaine, trois trains Azur seront en circulation. « La remise en service des autres trains sera faite en fonction des observations qui seront faites sur ces trois trains-là et aussi en fonction des délais d’approvisionnement des pièces qui sont nécessaires pour faire les ajustements », a dit le président du conseil d’administration de la STM, Philippe Schnobb. Il n’a cependant pas été en mesure de préciser à quel moment tous les trains Azur seront remis en service.

La STM soutient que l’impact du retrait des trains Azur sur la fréquence des passages est « très minime » à l’heure de pointe. Quant aux coûts, ils ne sont pas exorbitants et seront défrayés à même la réserve de contingence, a-t-on indiqué.

1 commentaire
  • Robert Beauchamp - Abonné 13 février 2017 17 h 42

    Une seule question

    Qui paye?