Le spectre des défusions

Six maires d’arrondissement ont dénoncé mardi le dépôt à l’Assemblée nationale du projet de loi 120 qui permettra au maire Denis Coderre de centraliser plus aisément certains pouvoirs. Furieux, les maires d’Anjou et de LaSalle, Luis Miranda et Manon Barbe, croient que les nouvelles règles raviveront la flamme des défusions. Le projet de loi prévoit que l’administration n’aura plus besoin des deux tiers des voix au conseil municipal pour renouveler tous les deux ans le rapatriement de pouvoirs à la ville centre. Obtenir 50 % plus une voix suffira. Le maire Coderre a balayé les menaces de défusion en disant qu’il fallait cesser de vivre dans le passé. Au cours des dernières années, plusieurs pouvoirs, comme le déneigement et le stationnement, ont été rapatriés à la ville centre.