Le tarif réduit sera offert à tous les étudiants, sans distinction d'âge

Des regroupements étudiants luttent pour l’abolition du critère de l’âge depuis plusieurs années.
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir Des regroupements étudiants luttent pour l’abolition du critère de l’âge depuis plusieurs années.

Un premier pas a été fait vers l’élargissement du tarif étudiant de la Société de transport de Montréal (STM) aux plus de 25 ans, alors qu’un amendement a été adopté jeudi par la Commission des transports et de l’environnement, à Québec.

Cet amendement au projet de loi 76 — sur la réorganisation du transport collectif dans la région montréalaise — garantit un tarif égal pour tous les étudiants âgés de 18 ans et plus.

« Dans une société dont l’avenir et la prospérité reposent sur une main-d’oeuvre éduquée et qualifiée, il était inconcevable que les étudiants plus âgés — qui poursuivent leurs études aux cycles supérieurs ou qui effectuent un retour aux études — n’aient pas droit au même traitement que les étudiants plus jeunes », a commenté la députée de Vachon, Martine Ouellet, qui a déposé l’amendement.

Les étudiants devront toutefois attendre l’adoption du projet de loi 76 et la mise en place de la nouvelle Autorité régionale des transports métropolitains pour voir la disparition du critère de l’âge. Le nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust, souhaite que le projet de loi 76 soit adopté au cours de la prochaine session parlementaire.

Une pétition visant l’abolition de la limite d’âge pour le tarif étudiant de la STM, également lancée jeudi après-midi, avait recueilli 17 541 signatures vendredi soir.

Des regroupements étudiants luttent pour l’abolition du critère de l’âge depuis plusieurs années. Selon la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal, qui a salué l’adoption de l’amendement, ce critère pénalise de 30 à 40 % de la population étudiante de la région métropolitaine.

1 commentaire
  • Sylvain Mélançon - Inscrit 13 février 2016 05 h 23

    Loin de Sherbrooke

    On est encore loin de Sherbrooke, où tous les étudiants de l'Université de Sherbrooke onr accès gratuitement, de façon illimitée, au transport en commun, même les étudiants de l'Univrsité du troisième âge.