Début des moyens de pression des cols blancs

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Quelques heures après avoir entamé une grève tournante de 37 jours, des cols blancs de la Ville de Montréal ont commencé leurs moyens de pression en manifestant lundi matin devant l’hôtel de ville de la métropole. Les quelque 8000 cols blancs de la Ville de Montréal seront tour à tour en grève au cours des prochains jours et tiendront une journée de grève générale le 1er mars. Ils tenteront de se faire entendre dans le cadre du renouvellement de leur convention collective, qui est venue à échéance le 31 décembre 2011. Au cours de la période de débrayage, les cols blancs n’effectueront aucun travail en heures supplémentaires, mais assureront tous les services essentiels. Le Syndicat des cols blancs et la Ville de Montréal tentent de trouver un terrain d’entente devant un conciliateur depuis le 15 janvier.