Des vignettes défectueuses à Montréal?

L’hiver dernier, des milliers de Montréalais s’étaient retrouvés avec des vignettes qui se décollaient complètement après que des variations importantes de température eurent été observées. 
Photo: Pedro Ruiz Le Devoir L’hiver dernier, des milliers de Montréalais s’étaient retrouvés avec des vignettes qui se décollaient complètement après que des variations importantes de température eurent été observées. 

L’an dernier, des milliers de Montréalais s’étaient retrouvés avec des vignettes de stationnement qui se décollaient des vitres de leur véhicule. Cette année, la Ville semble être aux prises avec un autre problème : les informations imprimées sur certaines vignettes s’effacent complètement avec l’arrivée des températures froides.

C’est le cas de Jean-Philippe Alepins, un résident du Plateau-Mont-Royal qui a publié sur son compte Twitter vendredi une photo de sa vignette immaculée. Toutes les informations pertinentes, dont le numéro de plaque d’immatriculation, avaient disparu. « L’an dernier, elles décollaient, cette année, elles disparaissent », a-t-il commenté.

Il n’est pas seul dans son cas puisque, en deux jours, le Plateau-Mont-Royal a reçu plus d’une centaine de plaintes à ce sujet, et l’arrondissement s’attend à en recevoir bien d’autres au cours des prochaines semaines. On ignore la cause du problème, mais on évoque l’effet des changements de température et les manoeuvres pour déglacer le véhicule.

« Il semble que ce soit la pellicule sur laquelle est imprimée l’information qui se dégrade, a indiqué Michel Tanguay, chargé de communication à l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal. L’achat des vignettes est centralisé, et c’est la ville-centre qui les commande. Ce sont les mêmes vignettes dans tous les arrondissements. »

L’arrondissement envisage de distribuer des pellicules transparentes aux résidents pour éviter que les vignettes s’abîment.

Contraventions

La Ville de Montréal n’a pas été en mesure, vendredi, d’expliquer la cause du problème ni d’indiquer si d’autres arrondissements étaient touchés. « Nous allons demander au Service de l’approvisionnement de vérifier si le produit livré par le fournisseur est conforme aux spécifications techniques demandées par la Ville », a dit Gonzalo Nunez, relationniste à la Ville.

L’hiver dernier, des milliers de Montréalais s’étaient retrouvés avec des vignettes qui se décollaient complètement après que des variations importantes de température eurent été observées. Ne réalisant pas qu’ils avaient perdu leur vignette, des automobilistes ont eu la mauvaise surprise de recevoir des contraventions.

La Ville avait alors exigé de son fournisseur qu’il remplace à ses frais 15 000 vignettes défectueuses. L’entreprise avait aussi dû offrir des pellicules autocollantes aux citoyens afin d’éviter que les vignettes se détachent encore. La Ville a finalement changé de fournisseur.