Postes Canada et Montréal: la querelle se poursuit

Une résidante de Pierrefonds a tenté à son tour d’empêcher Postes Canada de terminer l’installation d’une boîte postale à un endroit qu’elle jugeait dangereux. Claire-Marie Gagnon s’est assise sur le chantier samedi dernier pour freiner le travail des ouvriers avant de quitter les lieux après une intervention policière. En après-midi lundi, une porte-parole de Postes Canada a réitéré vouloir travailler de concert avec l’administration municipale et les citoyens pour déterminer l’emplacement de ces boîtes communautaires. Après avoir lui-même détruit une dalle de béton devant les caméras jeudi dernier, le maire a déconseillé aux citoyens de « faire des gestes d’éclat », dans un point de presse tenu en marge du conseil municipal lundi. Il les invite plutôt à interpeller les candidats de la campagne électorale à se prononcer sur le dossier.

1 commentaire
  • Cyr Guillaume - Inscrit 18 août 2015 08 h 44

    Ah bon, c'est donc permis pour le maire et non pas pour les autres!

    Comme quoi M.Coderre, inspire bien les valeurs libéralo-canadiennes, deux poids deux mesures, et encore une fois ce qui est bon pour pitou ne l'est pas nécessairement pour minou. Mais le temps que M.Coderre soit devant les caméras ça par contre, c'est acceptable! De toute manière connaissant les allégeances du maire en question (ancien du PLC), il serait hautement surprenant qu'il s'oppose réellement à postes-canada.