Montréal doit verser 500 000$ à la FINA

La tenue des Championnats du monde de la Fédération internationale de natation (FINA) en 2014 à Montréal aura coûté beaucoup plus cher que prévu à la Ville. Mardi, le maire Denis Coderre a fait savoir que la Ville verserait 500 000 $ à l’organisation pour éponger ses dettes à l’égard des créanciers.

« On ne voulait pas laisser les créanciers en plan. […] Pour nous, c’est important d’avoir des événements internationaux », a expliqué le maire Coderre mardi lors de la réunion du comité exécutif. Il a rappelé que les subventions des gouvernements avaient été moins élevées que prévu.

Déménager un bassin

 

La Ville souhaitait surtout récupérer le bassin temporaire répondant aux normes internationales qu’elle avait dû aménager en 2014 au parc Jean-Drapeau au coût de 2,5 millions pour accueillir les compétitions.

Rappelons que les travaux de rénovation effectués aux piscines du Parc olympique l’an dernier avaient empêché la tenue de l’événement à ces installations et que pour y remédier, la Ville avait opté pour une piscine temporaire au parc Jean-Drapeau. Ce bassin, qui est démontable, pourra être récupéré et installé au parc Hans-Selye de Rivière-des-Prairies.

À l’origine, la subvention de la Ville de Montréal devait se limiter à 286 000 $. La facture s’élèvera finalement à 3,3 millions. « On va régler une fois pour toutes les jeux de la FINA », a dit le maire Coderre.

La 15e édition des Championnats du monde FINA des maîtres s’était déroulée du 27 juillet au 10 août 2014.

Ce n’est pas la première fois que la Ville vole au secours des championnats de la FINA. En 2005, l’événement avait tourné au fiasco financier et la Ville avait dû éponger un déficit de 4,8 millions.

À voir en vidéo