Les pompiers feront une trève des moyens de pression

À l’occasion des obsèques de l’ex-maire Jean Doré, les autocollants, qui couvrent les camions de pompier depuis l’an dernier, seront retirés.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir À l’occasion des obsèques de l’ex-maire Jean Doré, les autocollants, qui couvrent les camions de pompier depuis l’an dernier, seront retirés.

Après les policiers, c’est au tour des pompiers de décréter une trêve dans leurs moyens de pression à l’occasion des obsèques de l’ex-maire de Montréal Jean Doré. 

Le président de l’Association des pompiers de Montréal, Ronald Martin, a fait savoir vendredi par voie de communiqué que les 2400 pompiers formeront des pelotons d’honneur durant la chapelle ardente qui se déroulera samedi et dimanche dans le hall d’honneur de l’hôtel de ville. Ils observeront aussi une minute de silence devant chacune des 63 casernes.

Pendant la chapelle ardente et les funérailles civiles, qui se tiendront lundi à compter de 13 h à l’hôtel de ville, l’uniforme réglementaire des pompiers sera de rigueur et les autocollants, qui couvraient les camions de pompier depuis l’an dernier, seront retirés.

Reprise le lendemain

Mais dès le lendemain des funérailles, les moyens de visibilité reprendront, a averti Ronald Martin.

L’Association a qualifié d’« exceptionnelle » la contribution de Jean Doré, qui fut maire de Montréal de 1986 à 1994, à l’amélioration des conditions de travail des pompiers, notamment en ce qui a trait au respect des règles de santé-sécurité et à la modernisation de la flotte de véhicules.

Plus tôt cette semaine, la Fraternité des policiers de Montréal avait annoncé que les policiers qui seront en poste lors des cérémonies organisées pour honorer la mémoire de l’ex-maire porteraient l’uniforme réglementaire. Le syndicat précisait toutefois que les policiers impliqués dans le service d’ordre garderaient leur casquette rouge.

Rappelons que Jean Doré s’est éteint lundi à la suite d’un cancer du pancréas.