Le maire de Montréal omet de payer son permis de piscine

Denis Coderre n’a pas de permis pour la piscine hors terre qu’il détient depuis 2004. C’est « une erreur de bonne foi », a assuré le maire interrogé à ce sujet lundi, après qu’un média eut dévoilé l’information. À l’époque député fédéral pour le Parti libéral du Canada, M. Coderre avait effectué une demande de permis pour l’installation de sa piscine auprès de la municipalité de Montréal-Nord. C’est une complication réglementaire qui a fait en sorte que l’administration lui a d’abord refusé le permis, pour ensuite lui écrire une nouvelle lettre, quelques mois plus tard, pour l’informer que les changements de zonage nécessaires avaient été effectués et qu’il pouvait aller de l’avant. « La lettre aurait dû spécifier qu’il devait à nouveau faire sa demande. M. Coderre a cru que tout était réglé et c’est normal », a affirmé Michel Lemay, chef de division Communication et relations avec les citoyens. Il ajoute que M. Coderre recevra sous peu un avis l’incitant à régulariser sa situation en payant le permis au coût de 51 $.