Anonymous paralyse le site du SPVM

Le site Internet du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été rétabli, dimanche après-midi, alors qu’il était inaccessible depuis vendredi soir. L’incident aurait été causé par des pirates informatiques. La section québécoise du collectif Anonymous a revendiqué l’attaque sur son compte Facebook. Le groupe dit aussi avoir réussi à attaquer le site de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, qui était revenu en ligne samedi matin. Dans une série de messages sur son compte Twitter, l’organisation a critiqué les gestes de la police pendant les récentes manifestations contre l’austérité. Anonymous réclame la démission d’un policier qui a été photographié pendant qu’il aspergeait les manifestants de gaz poivré. Le groupe a prévenu qu’il serait en mesure de prendre le contrôle de la majorité des réseaux de la ville de Montréal.

À voir en vidéo