Les cols blancs de Montréal manifestent dans le calme

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Le froid sibérien semblait avoir refroidi les ardeurs des quelque 8000 cols blancs de la Ville de Montréal appelés à manifester devant l’hôtel de ville, lundi soir, alors que se tenait une réunion du conseil municipal. Près de deux cents personnes ont protesté afin de dénoncer les compressions exigées par l’administration municipale du maire Coderre, qui souhaite obtenir une réduction de 10 % de la rémunération globale des fonctionnaires. L’événement, qui avait lieu sous haute présence policière, s’est déroulé sans incident.

2 commentaires
  • Yannick Gingras - Inscrit 25 mars 2015 17 h 49

    Une manif sans répression

    C'est évident que le rassemblement n'a pas débordé. Il n'y avait pas de policiers intimidants et violents.

    Aussi, il faut le dire, des fonctionnaires dociles c'est moins effrayant.

    Pas de police dans nos manifs!

  • Yannick Gingras - Inscrit 25 mars 2015 17 h 51

    Mais encore...

    Il faut dire que la manifestation étudiante du 24 mars dernier était pacifique malgré la forte préscence policière. Mais cela nous en discutons pas dans les grands médias.

    Il y avait là une belle solidarité entre les jeunes présents.