Union Montréal réintégré

La formation de l’ancien maire Gérald Tremblay sera réinscrite au registre des partis autorisés.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La formation de l’ancien maire Gérald Tremblay sera réinscrite au registre des partis autorisés.

Union Montréal (UM) retrouve son droit d’exister. Le Bureau du Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a fait savoir vendredi qu’il n’interjetterait pas appel du jugement rendu récemment par la Cour supérieure. La formation de l’ancien maire Gérald Tremblay sera donc réinscrite au registre des partis autorisés.

Dans une décision rendue le 10 février dernier, la juge Guylène Beaugé avait donné raison au parti qui contestait le retrait de son autorisation par le DGEQ en novembre 2013. Ce dernier ne souhaite pas aller plus loin et vendredi, UM a repris sa place dans la liste des partis autorisés à Montréal. Il devra donc fournir ses états financiers pour les années 2013 et 2014 ainsi qu’une liste de 100 membres en règle.
 
UM souhaitait demeurer en vie pour pouvoir défendre les anciens membres ou élus qui pourraient être blâmés par la commission Charbonneau.