L’îlot Voyageur de nouveau ciblé par les publicitaires

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Nouveau coup de pub à l’îlot Voyageur : l’édifice semi-achevé a fait les frais d’une opération publicitaire de type « guérilla », jeudi, pour la deuxième fois en autant de semaines. Le vice-président du Groupe Aquilini, Jocelyn Lafond, dont l’entreprise a racheté les étages supérieurs de l’îlot en 2013 du gouvernement du Québec, tente de voir les choses avec philosophie et soutient qu’aucune mesure ne sera prise pour éviter des incidents du genre. Lancé en 2005 par l’UQAM, le projet semble figé dans le temps. Québec a racheté l’immeuble en 2010 et a vendu la partie nord à Aquilini en 2013. La construction de 376 unités résidentielles rue Berri devrait commencer au printemps. Le panneau publicitaire et la grue qui le transportait avaient déjà disparu à l’arrivée des agents municipaux, mais l’arrondissement de Ville-Marie soutient que ce genre d’affichage illégal constitue une infraction passible d’une amende de 600 à 1000 $ pour une première offense.