Un grief contre des pompiers

Après avoir accusé l’Association des pompiers de Montréal d’outrage au tribunal, voilà que la Ville dépose un grief contre le syndicat. Montréal réclame le remboursement de tous les dommages qu’elle pourrait subir en lien avec des moyens de pression allégués. Selon la Ville, le temps de réponse aux appels d’urgence est trop long et n’est pas conforme à l’ordonnance rendue par la Commission des relations du travail (CRT) en septembre dernier. Les dommages évoqués sont une baisse des sommes reçues dans le cadre d’une entente conclue avec l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal et Urgences-santé.