Jeremy Searle est en détresse, estime la conseillère Magda Popeanu

Le conseiller indépendant Jeremy Searle
Photo: Source Ville de Montréal Le conseiller indépendant Jeremy Searle

La conseillère Magda Popeanu ne croit pas que c’est en ostracisant son collègue Jeremy Searle qu’on réglera la situation. M. Searle, qui a été expulsé lundi soir de l’assemblée du conseil d’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, est avant tout un « homme en détresse » qu’il faut aider, estime l’élue de Projet Montréal.

Magda Popeanu est cette conseillère que Jeremy Searle a embrassée en pleine assemblée lundi. Selon les autres élus présents, le conseiller semblait en état d’ébriété.

Dans une lettre ouverte qu’elle a fait parvenir aux médias mercredi, Mme Popeanu explique que le problème d’alcool de M. Searle la préoccupe depuis des mois, qu’elle a tenté de l’aider, mais que peu de ressources existent pour les citoyens aux prises avec une dépendance à l’alcool.

« Contrairement à ce que semblent mentionner la plupart de mes collègues masculins qui veulent « porter plainte », « prendre des mesures » ou « sévir » contre M. Searle, je ne crois pas que ces approches sont les bonnes pour venir en aide à quelqu’un qui est avant tout un être humain en détresse », écrit la conseillère.

C’est pour cette raison que Mme Popeanu a choisi de ne pas porter plainte contre M. Searle : « Soyez assurés qu’à aucun moment jusqu’à présent je ne me suis considérée harcelée ou en danger en présence de Monsieur Searle, malgré son comportement qui peut nous apparaître déroutant ».

Même si elle juge qu’il faut rester « ferme » et ne pas accepter les « comportements erratiques », Magda Popeanu croit qu’avec de la compassion, il sera possible de convaincre M. Searle d’aller chercher de l’aide.

Jeremy Searle a nié avoir été saoul lors de l’assemblée de lundi soir.

Le président du conseil municipal, Frantz Benjamin, s’est pour sa part dit troublé par le comportement de M. Searle qu’il a l’intention de rencontrer.

Rappelons qu’au printemps dernier, après plusieurs déclarations intempestives, Jeremy Searle avait admis être aux prises avec un problème de consommation d’alcool. Il avait toutefois affirmé être traité pour cette dépendance.

La Presse rapportait mercredi matin que le maire Denis Coderre envisageait de déposer une plainte contre M. Searle à la Commission municipale du Québec.

À voir en vidéo