Montréal: «Journée de deuil» glaciale pour les cols blancs

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Des centaines de cols blancs en grève ont bravé le froid, mardi, pour manifester devant l’hôtel de ville de Montréal et dénoncer le projet de loi 3 sur les régimes de retraite. Comme le projet de loi pourrait être adopté d’un jour à l’autre, le Syndicat des fonctionnaires municipaux, qui regroupe quelque 10 000 membres sur l’île de Montréal, avait baptisé la grève de 24 heures « Journée de deuil ». Plusieurs services ont été perturbés et les bibliothèques, les arénas et les bureaux Accès-Montréal ont été fermés toute la journée, mais le stationnement de rue était gratuit puisque les agents de stationnement qui distribuent les contraventions étaient en grève. C’était la première fois depuis 1967 que les cols blancs de Montréal exerçaient leur droit de grève.