Montréal garde Bixi

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir

Les Bixi seront de retour l’an prochain dans les rues de Montréal, a décrété Denis Coderre lundi. Afin d’assurer la survie des vélos en libre-service jusqu’en 2019, la Ville de Montréal versera une aide financière annuelle de 2,9 millions de dollars à Bixi Montréal au cours des cinq prochaines années, a indiqué le maire.

M. Coderre s’est dit satisfait du bilan déposé par le gestionnaire Bixi Montréal pour la saison 2014 et a accueilli favorablement le plan d’affaires qui lui a été soumis. « Les Bixi seront de retour en 2015 et Bixi Montréal va demeurer », a-t-il annoncé lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville. « On avait demandé aux Montréalais de montrer leur amour pour Bixi. Ils ont répondu présent. […] Ils ont démontré que Bixi faisait partie de la signature de Montréal. »

Partenariat avec la STM

Le maire a également indiqué que le service continuerait d’être géré par l’organisme à but non lucratif créé au printemps dernier, Bixi Montréal, mais qu’un nouveau partenariat serait créé avec la Société de transport de Montréal (STM).

Ainsi, le président du conseil d’administration de la STM, Philippe Schnobb, siégera au conseil d’administration de Bixi Montréal, tout comme le responsable du transport à la Ville, Aref Salem. Le maire s’est montré favorable à ce que l’organisme soit assujetti à la Loi d’accès à l’information.

Une entente de gestion sera entérinée par le comité exécutif le 3 décembre prochain. Elle sera ensuite approuvée par le conseil municipal d’ici la fin de l’année.

Le maire a demandé aux Montréalais de continuer à prouver leur amour pour Bixi, mais à long terme : « C’est plus qu’un choc amoureux, c’est une longue relation. Alors, on vous demande de vous abonner. »

Dimanche, la présidente du c.a. de Bixi Montréal, Marie Élaine Farley, avait présenté le bilan de la saison 2014 qui faisait état d’une légère baisse du nombre d’abonnés par rapport à l’année précédente.

En 2014, Bixi Montréal a eu 33 216 membres actifs, contre 35 548 l’an dernier, soit une baisse de 6,5 % par rapport à 2013. Au cours de la saison, 3,2 millions de déplacements ont été enregistrés, soit 4 % de moins que la moyenne des cinq dernières années. La saison avait toutefois démarré dans un contexte difficile à la suite des déboires financiers de la Société de vélo en libre-service.

Bixi Montréal plaidait en faveur du maintien du vélo-partage en faisant valoir qu’il s’agissait d’un service public. Son plan d’affaires suggérait que la Ville verse une contribution annuelle de 2,9 millions jusqu’en 2019.

L’opposition à l’Hôtel de Ville, qui avait mené une campagne de mobilisation en faveur de Bixi cet été, s’est réjouie de la décision de l’administration Coderre. « Les citoyens ont clairement démontré leur amour pour Bixi, qui faisait déjà partie de l’ADN de Montréal », a indiqué le conseiller de Projet Montréal, Craig Sauvé.

Projet Montréal a toutefois suggéré qu’un élu de l’opposition soit nommé au conseil d’administration de Bixi Montréal.