Controverse autour des castors de L’Île-des-Soeurs

Photo: Manuel Valdes Associated Press

Les castors donnent du fil à retordre aux autorités de Verdun. Depuis 2012, ces bêtes ont abattu plus de 600 arbres à L’Île-des-Soeurs, dit la Ville.

Récemment, deux arbres sont tombés dans le stationnement d’un immeuble à condos. L’installation de grillages sur les troncs n’ayant pas permis d’éliminer le problème, l’arrondissement fait parfois appel à une firme pour trapper les bêtes.

Le conseiller de Projet Montréal Sterling Downey juge qu’il est « cruel » de capturer et de tuer les castors. Selon lui, des solutions plus éthiques devraient être préconisées, comme la stérilisation des animaux.

En trois ans, un seul castor a été tué, soutient le maire Jean-François Parenteau. « La population des castors a beaucoup augmenté et c’est problématique en milieu urbain », dit le maire en précisant que les bêtes ne peuvent être capturées et transportées ailleurs en raison des maladies. Si les castors fréquentent L’Île-des-Soeurs, ils ne construisent pas de barrages à proximité, indique M. Parenteau.