Péage sur le pont Champlain: Ottawa dissimule une étude sur la congestion

La maquette du futur pont Champlain
Photo: Source Infrastructure Canada La maquette du futur pont Champlain

Une étude commandée par Transports Canada, tenue secrète jusqu’ici et dont Radio-Canada a obtenu copie, révèle que les automobilistes ont l’intention d’emprunter les ponts avoisinants pour éviter de payer le péage que le gouvernement Harper tient à instaurer sur le pont Champlain. Les ponts Jacques-Cartier et Victoria en subiront les conséquences.

En fait, près de 30 000 automobilistes emprunteraient un autre pont que Champlain en 2021 si le péage était équivalent à celui de l’autoroute 25, soit environ 2,50 $ par voiture aux périodes de pointe. Le coût d’un passage sur le nouveau pont Champlain n’est toujours pas connu.

Selon l’étude de la firme britannique Steer Davis Gleave, le volume de véhicules augmenterait de 35 % sur le pont Victoria pour atteindre 135 % de la capacité maximale du pont à l’heure de pointe. Sur le pont Jacques-Cartier, la hausse du volume serait plutôt de 15 %, ce qui correspond à 175 % de la capacité du pont à l’heure de pointe.

4,40$ par voiture

Dans cette étude, on calcule aussi que le péage le plus rentable serait de 4,40 $ par voiture, ce qui permettrait au gouvernement de retirer des revenus de 118 millions de dollars par année. Dans ce cas, les ponts Victoria et Jacques-Cartier verraient leur capacité presque doubler à l’heure de pointe en après-midi alors que le nouveau pont serait très fluide.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, était loin d’être surpris, lundi soir, en apprenant les conclusions de cette étude. Il s’est par contre interrogé sur les raisons du gouvernement Harper d’avoir gardé les données confidentielles. « Je me demande pourquoi c’est secret. Je le dis depuis le début : c’est le gros bon sens », a-t-il dit. Selon lui, l’impact du péage sur l’achalandage des ponts Victoria et Jacques-Cartier était prévisible. « Ça démontre encore une fois qu’on avait raison. Je vais parler au ministre Denis Lebel et on va discuter », a-t-il indiqué en ajoutant qu’il appellera lui-même le ministre de l’Infrastructure et lieutenant du Québec des conservateurs.


Avec Jeanne Corriveau

9 commentaires
  • François Ricard - Inscrit 16 septembre 2014 05 h 19

    Le péage: une injustice

    Ce pont, à cause de la voie maritime, va coûter environ 5 milliards de dollars, dont un peu plus de 1 milliard venant des contribuables québécois.
    Une estacade à 8 voies carrossables et deux voies ferrées nous coûteraient un peu moins de 500 millions de dollars. Dix fois moins. Et nous serions bien mieux équipé..
    Alors nous devons payer pour permettre aux bateaux de se rendre à Brockville, Toronto, Hamilton. Ces bateaux permettent à ces villes d'avoir des industries prospères, industries qui seraient demeurées au Québec sans la voie maritime.
    On a le front de nous obliger à fournir notre cote-part par nos impôts et, en plus, on veut nous le faire payer à l'usage. Et pendant ce temps, le fédéral engrange les cotisations exigées des usagers de la voie maritime.
    Où sont nos vaillants politiciens en ce dossier? Nos 75 "défenseurs" ?

    • Sylvain Auclair - Abonné 16 septembre 2014 12 h 35

      Erreur. Comme il sera fait en PPP, c'est uniquement les usagers québécois du pont qui le paieront. Tous les 5 000 000 000$.

    • - Inscrit 16 septembre 2014 14 h 39

      Je suis en total désaccord avec vous.

      Ce qui est injuste est de faire payer ceux qui n’ont pas le moyen de se payer une voiture ou qui choisissent le transport en commun. Si vous voulez aller travailler en voiture c’est que vous en avez les moyens. Si vous roulez en Hummer et autres F-150, vous avez les moyens de payer un petit 2 pour satisfaire vos complexes, sinon essayez les TEC ou le vélo.

      En Scandinavie, la plupart des routes et autoroutes sont payants, ce ne sont pas les pays les plus rétrogrades de l’hémisphère Nord il me semble.

      Je suis d’avis que les taxes sur l’essence devraient au moins doubler pour pénaliser tous ces gros pickups qui encombrent les rues et ces transports qui défoncent les routes payées par tous.

  • François Dugal - Inscrit 16 septembre 2014 08 h 09

    L'obole

    Ne sommes nous pas collectivement heureux de déposer joyeusement notre humble obole chaque matin et chaque soir pour avoir le plaisir immense de traverser le "Pont Champlain Bridge"; c'est peu payer pour avoir le privilège de vivre et de prospérer dans le "plusse meilleur" pays du monde, j'ai nommé le Canada.
    Let us raise and sing:" O Canada, our own and native land"

  • Jean Richard - Abonné 16 septembre 2014 08 h 19

    Une étude ? Pas très sérieux

    Qu'on soit pour ou contre le péage, on ne peut qu'avoir des doutes sur les résultats de cette étude. Il y a tant d'impondérables que de telles prévisions ont peu de chances d'être exactes.

    Et si les prévisions de l'étude étaient exactes, ce serait peut-être une bonne nouvelle, en autant que la solution ne soit pas d'éliminer le péage, mais de trouver de nouvelles solutions de transport, le transport en commun étant au sommet des solutions envisgeables.

    En dénonçant le péage (par électoralisme), les maires de la région se trompent, le maire Coderre en tête. Ils naviguent encore au milieu du siècle dernier alors que nous sommes devant l'évidence que la mobiliité urbaine doit être repensée.

    • François Ricard - Inscrit 16 septembre 2014 09 h 21

      Le péage est la marchandisation de l’espace public qui appartient à tout le monde et qui doit être accessible à tout le monde de façon équitable.
      Le péage, loin d’être équitable, impose un tarif fiscalement plus élevé à ceux qui possèdent moins.
      Le salarié ou le travailleur autonome dont le revenu est limité doit payer le même tarif que ceux qui gagnent trois, quatre,cinq fois son salaire.C’est une excellente façon de taxer les plus pauvres.
      Si Montréal impose un péage à tous les ponts , cette mesure , éventuellement, pourra aussi devenir une contrainte pour les entrepreneurs et les commerçants qui, éventuellement, voudront migrer vers les banlieues. L’étalement urbain gagnera en amplitude et la ville centre deviendra de plus en plus exsangue.

  • Yvon Marcel - Inscrit 16 septembre 2014 13 h 36

    Péage sur tous les ponts sans oublier le tunnel

    Cette étude vient confirmer les prévisions, à savoir s’il y a un péage sur Champlain, de nombreux usagers vont prendre un autre trajet pour entrer dans la grande ville.

    Par ailleurs, depuis quelques années déjà, le trafic urbain à Montréal est devenu une plaie qui congestionne la circulation, empêche les autobus du transport en commun d’être fluide et efficace, sans compter la pollution, le bruit et le stress.

    Il faut diminuer le trafic urbain à Montréal, et tous les accès qui y mènent doivent être tarifés. Si l’argent sert ainsi à développer davantage de services en transport en commun, la collectivité en sortira gagnante.

    De plus, il faudra probablement envisager des secteurs critiques de Montréal où une tarification pourra s’effectuer par caméras, selon le type de véhicules, et les heures d’utilisation de pointe, toujours dans le but de réduire le trafic urbain et la pollution, et encourager l’utilisation du transport en commun. Pour cette tarification, nous pourrons nous inspirer de l’expérience de la ville de Londres.

    De plus, j’estime que de telles mesures serviront de frein au stupide étalement urbain, encouragé par les gouvernements successifs sans vision aucune du développement urbain. L’excès automobile tue actuellement la cité, il faut la stopper et revitaliser les quartiers d’une façon communautaire, en développant davantage une infrastructure efficace de transports en commun.

  • - Inscrit 16 septembre 2014 13 h 41

    Le péage partout !

    Premièrement, un sondage n'est pas une "étude". C'est un coup de sonde qui révèle l'humeur ou le désir de ceux qui y répondent. Si j'ai une voiture et qu'on me demande si je vais éviter les payages. il y a de forte raisons que je réponde oui ... par stratégie ! Mais dans la réalité des choses, il n'est pas sûr que je choisirais de me payer un embouteillage de 2 heures et plus pour éviter de payer 1 ou 2 $. Ces types de sondages, c'est de la frime. Vous le savez, je le sais, les gouvernements le savent !

    Ceux et celles qui ont déjà lu mes interventions savent que je n'ai aucun atome crochu avec les Conservateurs de Harper.

    Toutefois, il faut reconnaitre qu'en 2014, il faut des mesures drastiques pour décourager l'utilisation des véhicules individuels. Où sont les écologistes du NPD quand il est question de limiter le CO2 dans l'environnement ?

    Je suis d'avis que toutes les autoroutes devraient payants au Québec. Que tous les ponts donnant accès à Montréal devraient être à péage.