Moreau promet un statut, mais évite de s’engager sur le financement

De passage à l’hôtel de ville de Montréal mardi matin, le nouveau ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a promis de doter la métropole d’un statut particulier. Mais avant d’accorder de nouvelles sources de revenus à Montréal, le gouvernement veut regarder l’état de ses propres finances, a-t-il dit.

 

La rencontre, qui a duré une trentaine de minutes, visait à établir les bases dans les négociations à venir entre Montréal et le gouvernement. Le ministre n’a pas fixé d’échéancier pour l’adoption de la loi pour la métropole, mais a rappelé que Toronto avait obtenu son statut particulier après deux ans de discussions.

 

Il a annoncé la création d’une table Québec-Montréal pour déterminer les conditions du nouveau statut de la métropole. Y siégeront des experts ainsi que le ministre de la région de Montréal, Robert Poëti, le maire de Montréal et lui-même. M. Moreau n’a pas voulu s’engager à accorder de nouvelle source de financement à la Ville telle qu’un demi-point de la TVQ. Le gouvernement n’a pas l’intention d’augmenter le fardeau fiscal des contribuables, a-t-il rappelé.

 

Le ministre entend par ailleurs déposer le projet de loi sur l’inspecteur général dès la reprise des travaux de l’Assemblée nationale.

À voir en vidéo