La charte nuit à la réputation de Montréal, selon Jacques Ménard

Engagé dans une croisade pour relancer Montréal, le président de BMO Groupe financier, Jacques Ménard, estime que la charte de la laïcité nuit à la réputation de la métropole.

 

Alors qu’il prononçait une allocution devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain lundi, Jacques Ménard a dévoilé les résultats partiels d’un sondage réalisé à sa demande par la firme Léger Marketing sur l’avenir de la métropole. On y apprend que 55 % des répondants à l’extérieur de la métropole croient que la relance de Montréal « doit être une priorité », laissant entendre que les Québécois sont solidaires de leur métropole. De plus, 72 % d’entre eux estiment que « la diversité culturelle de Montréal est une bonne chose pour le Québec ».

 

Bien qu’il soit favorable à plusieurs éléments de la charte, M. Ménard a soutenu que l’interdiction du port de signes religieux par les employés de l’État cause du tort à Montréal. « C’est cet aspect-là de la charte qui a nui à l’image de Montréal et à la réputation de Montréal dans les milieux externes », a-t-il indiqué au terme de son discours.

 

Référendum

 

Il estime aussi que la perspective d’un référendum, bien que conditionnelle, « ne contribuerait certainement pas à stimuler ou à accélérer la relance de Montréal ». « Est-ce qu’une entreprise dont le marché est aux États-Unis ou au Mexique va investir 100 millions ici, en se demandant si le Québec va être dans l’ALENA dans quelques années ? », s’est-il demandé.

 

En février, Jacques Ménard avait dévoilé dix propositions pour relancer Montréal. Il suggérait notamment que Montréal obtienne des pouvoirs semblables à ceux accordés à Toronto par le gouvernement de l’Ontario. Un sommet aura lieu à l’automne pour discuter des enjeux à mettre en priorité.

3 commentaires
  • Pierre Lefebvre - Inscrit 1 avril 2014 06 h 53

    Nuit

    'S'cusez, mais n'avons-nous pas souvenir que certains disaient la même chose de la loi 101 ? Et que ces certains étaient les mêmes qui sortent des boiseries aujourd'hui à propos de la charte ? Ça commence à ressembler étrangement à un vieux réflexe !

    Vous connaissez tous la définition du mot «réflexe» : Mouvement involontaire et irréfléchi à une menace perçue qu'elle soit véritable ou imaginaire.

    Ça ne comporte pas beaucoup de réflexion ! Mais à quoi s'attendre d'autre de gens qui n'ont que «s'accaparer» comme but dans la vie !

    PL

  • Gilles Delisle - Inscrit 1 avril 2014 07 h 37

    Encore lui!

    Que ce soient avec les jeunes en difficultés, les conseils d'administration du Canadien, de la petite politique partisane en sous-mains, et peut-être bientôt pour la promotion du baseball à Montréal, avec un nouveau stade bien évidemment, on voit partout ce monsieur qui finalement, travaille toujours pour sa banque, et pour les Chambres de commerce.

  • François Dandurand - Inscrit 2 avril 2014 23 h 14

    Non ce n'est pas la charte qui nuit

    C'est le gouvernement Marois pour l'ensemble de son oeuvre qui ne vise qu'à favoriser le vote francophone en région au détriment de Montréal