Montréal investit 383 millions

À la faveur du printemps, les chantiers se multiplieront à Montréal. La Ville a fait savoir jeudi qu’elle consacrera une somme de 383 millions de dollars pour retaper ses routes et son réseau d’infrastructures souterraines en 2014.

 

Dans la foulée des révélations de la commission Charbonneau, les travaux d’infrastructures avaient été ralentis au cours des deux dernières années, plusieurs entrepreneurs n’ayant pu obtenir leur accréditation de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

 

La Ville se met donc en mode « rattrapage » et procédera à la reconstruction de 80 kilomètres de rues et de trottoirs, ainsi qu’à la réfection de plus de 100 kilomètres de conduites d’aqueducs et d’égouts. De plus, 48 intersections seront sécurisées et 165 feux de circulation seront modernisés.

 

Pour la voirie, Montréal prévoit de dépenser 132 millions, alors que les réseaux d’aqueducs et d’égouts de l’eau feront l’objet d’investissements de 198 millions. Le volet « grands projets » bénéficiera de 53 millions.

 

Le responsable des infrastructures au comité exécutif de la Ville, Lionel Perez, et sa collègue responsable du dossier de l’eau, Chantal Rouleau, assurent que la Ville aura recours à une « planification intégrée » de manière à ce que les travaux de la Ville soient coordonnés avec les interventions des services publics. La Ville veut ainsi éviter que le cauchemar ayant marqué le chantier du boulevard Saint-Laurent il y a quelques années se reproduise.

 

Des travaux seront notamment réalisés sur le boulevard Pie-IX, entre les rues Beaubien et Bélanger, sur l’avenue Papineau, entre la rue Ontario et l’avenue du Mont-Royal, et sur la rue Sherbrooke Est, entre les rues Saint-Germain et Charlemagne. La Ville s’assurera de la présence d’un agent de liaison sur les grands chantiers et entend utiliser les médias sociaux pour relayer au public les informations concernant les travaux en cours.