Coderre gèle les embauches

Le maire Denis Coderre a décrété un gel des embauches à la Ville de Montréal afin de préparer le terrain à la réforme administrative de la Ville qu’il a promise en campagne électorale.

 

Cette « pause » permettra à la nouvelle administration de passer en revue les services de la Ville dans le but d’en améliorer l’efficacité. « Beaucoup de Montréalais pensent qu’ils n’en ont pas pour leur argent, qu’il y a des choses à changer et du gras à couper. Cet exercice est pour moi incontournable », a indiqué mercredi M. Coderre.

 

Le gel des embauches sera maintenu pour une période indéterminée, mais il n’affectera pas les postes liés à la sécurité publique, les pompiers, les policiers et les brigadiers, de même que les employés affectés aux services de première ligne comme la voirie, le déneigement, la réfection de la chaussée et la gestion de l’eau.

 

« On n’abolit aucun poste », a précisé le président du comité exécutif, Pierre Desrochers. La Ville, qui compte quelque 28 000 employés, procède à environ 3200 embauches chaque année. M. Desrochers estime donc à 960 le nombre de postes qui ne seront pas pourvus dans l’immédiat. « Ça va peut-être nous aider à équilibrer notre budget », a-t-il ajouté. La nouvelle administration s’affaire d’ailleurs à préparer le budget 2014 de la Ville, qui devrait être adopté à la fin du mois de janvier.

 

Les arrondissements

 

Le maire Denis Coderre n’entend pas contraindre les arrondissements à geler leurs embauches, mais il dit compter sur leur collaboration. « Il y a déjà une discussion qui est entreprise avec les arrondissements, a-t-il expliqué. On est tous dans le même bain. On ne l’impose pas. On pourrait l’imposer, mais à la lumière des premières rencontres, je comprends que tout le monde met l’épaule à la roue. »

 

Denis Coderre compte rencontrer les maires d’arrondissement au cours des prochains jours.

À voir en vidéo