Un homme discret et méticuleux

Denis Coderre (à droite) avait présenté en septembre dernier son futur bras droit, Pierre Desrochers.
Photo: - Le Devoir Denis Coderre (à droite) avait présenté en septembre dernier son futur bras droit, Pierre Desrochers.

Lundi prochain, Pierre Desrochers deviendra officiellement le président du comité exécutif de l’administration de Denis Coderre. Discret, la mine austère, M. Desrochers est peu connu du grand public. Ancien haut cadre chez Esso, où il a oeuvré 32 ans, Pierre Desrochers est décrit comme un homme posé, rationnel et rigoureux par ceux qui l’ont côtoyé au sein d’organisations de l’est de Montréal.

 

L’élection de Pierre Desrochers par une fragile majorité de 9 voix a été confirmée mardi, une formalité ayant empêché Projet Montréal d’obtenir un dépouillement judiciaire.

 

En septembre dernier, Denis Coderre avait présenté M. Desrochers comme son futur numéro 2. Aux journalistes qui mettaient en doute sa décision de confier un poste aussi stratégique à un gestionnaire issu de l’industrie pétrolière, M. Coderre avait répliqué : « Ce n’est pas un « gars de gaz » qui vient avec moi, c’est un gestionnaire chevronné. […] Il connaît les gestions de crise. Ça va être bon pour Montréal. »

 

Un homme rationnel

 

Chez Esso, Pierre Desrochers a notamment occupé les fonctions de directeur des affaires publiques, mandaté pour justifier les fluctuations du coût de l’essence à la pompe. Le chef de Coalition Montréal, Marcel Côté, avait critiqué le choix de Denis Coderre, alléguant que M. Desrochers avait géré tout au plus 25 personnes dans sa vie alors que la Ville de Montréal compte 28 000 employés.

 

Me Michel Tourangeau connaît Pierre Desrochers depuis une vingtaine d’années, celui-ci ayant présidé la Chambre de commerce de l’est de Montréal au début des années 1990. Il ne croit pas que la carrière de M. Desrochers chez Esso soit une « tare » : « Connaissant son intelligence et son jugement, je pense qu’il va faire la part des choses. Il ne teintera pas ses prises de position », dit-il.

 

« Pierre, c’est un gars facile d’accès, très rationnel et d’une grande rigueur. C’est une personne de consensus, mais qui est capable de prendre des décisions quand il le faut. » Selon lui, il complétera bien Denis Coderre. « Ce n’est pas un émotif, alors que M. Coderre l’est davantage. »

 

Assermentation

 

De son côté, John LeBouthillier, vice-président du conseil d’administration de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont — présidé par M. Desrochers —, le décrit comme un homme méticuleux : « C’est un homme qui arrivait aux assemblées du conseil très bien préparé. Il avait lu tous les documents. Il attribuait les temps de parole à chacun pour s’assurer qu’on finisse à une heure raisonnable. C’est un gars de discipline. Je suis convaincu qu’il va occuper ses nouvelles fonctions avec la même détermination. »

 

L’assermentation des élus aura lieu jeudi et une séance extraordinaire du conseil municipal se tiendra lundi afin de faire approuver par les élus le choix du président et des vice-présidents du nouveau comité exécutif.

À voir en vidéo